DevFest Nantes 2014 : retour d'expérience

Plus habitué de la jungle du HellFest que des salles du DevFest et même plus généralement des conférences orientées développeurs, je m’attendais à me retrouver entouré cette fois-ci exclusivement par une horde de geeks googlers.

Je vous invite à me suivre et vous faire vivre une journée au sein du DevFest du plus gros événement français traitant des technologies Google dans son ensemble.

Paranoid Android

Première impression : aucun regret pour le réveil matinal grâce à un accueil sans faille au sein d’un espace bien adapté, une équipe détendue... et un petit-déjeuner des plus complets !
Les lève-tard qui ont le plus de mal à digérer cet effort auroral se seront sans aucun doute laissés séduire par la “cérémonie d’ouverture” conclue de main de maître par l’excellente prestation scénique de Rossi Oddet, qui nous propose de “nous organiser pour réussir”.
Ça y est, mes paupières sont bien décollées. La journée est lancée.
J’ai choisi d’orienter mon parcours vers des sujets plutôt généralistes et donc une majorité de sessions “Découverte”. Les exposés plus techniques étant quant à eux répartis autour de thèmes “Mobile”, “Web” ou “Cloud”.

Are You Experienced ?

Ma matinée débute par une session “expérience utilisateur” : pas de surprise, l’utilisateur doit être au centre du débat…
J’enchaîne sur un talk présentant l’utilisation de Browserify pour une application AngularJS : très didactique, avec du live coding ! On part d’une application AngularJS de base, puis on modularise, on organise et on fait fonctionner du code nodeJS dans le navigateur. C’est clair, c’est propre…
Ma dernière session de la matinée propose d’utiliser le bon outil pour le bon usage, que ce soit en termes de solutions de persistance ou de langage de programmation, et ne pas hésiter à mixer tout ça. Évident ? Pas si sûr, en tout cas de par mon expérience… Et, surprise, voilà que l’on revient me chatouiller l’oreille avec ce concept d’expérience utilisateur : tous ces efforts auraient pour but de lui proposer plus de choses, plus rapidement...

I Feel Good

Il est 12h30. Cette première demi-journée est passée à la vitesse de la lumière, il est temps d’aller se restaurer…et avaler un morceau de sandwich moitié décongelé entre deux coins de murs en 1 minutes 46 ? Que nenni ! A l’image du petit déj’, le déjeuner propose une bonne étendue de plats et miniardises, chauds ou froids. Il y a du monde, certes, mais c’est franchement pas mal du tout !
Les conférences ne reprenant qu’à 14h, ce temps est tout à fait propice aux rencontres (ex-collègues, connaissances de connaissances…) et à un tour des stands avec ses attractions high-tech notamment.

The Show Must Go On

La cloche a sonné, il est temps de repartir pour de nouvelles aventures avec une première conférence tournant autour de l’Android Wear, sujet plutôt inconnu pour moi et potentiellement très à mon goût… De quoi bien gérer la digestion et ses effets “tranquillisants” ? Je n’oserais l’avouer… En tout cas, bonne pioche ! Et là encore, on pense avant tout au confort d’utilisation de ces nouveaux objets connectés.
Puis un petit tour dans le monde d’AngularDart qui nous montre comment il peut être rapide et facile d’écrire une application… Un framework productif en bref.

Après une dernière pause et quelques dernières gouttes de café, j’entame la dernière ligne droite avec un retour d’expérience sur du responsive design. Là encore, il sera énormément question d’expérience utilisateur, de persona, d’adaptabilité… même de méthodologie et de communication.
Enfin, le feu d’artifice final avec une présentation des Web Components et de l’implémentation Polymer par l’irrésistible Horacio Gonzalez. Le standard en cours de maturation devrait faire gagner lui aussi en productivité et en confort de développement.

This is the End...

Voilà une journée bien remplie qui touche à sa fin. Mais une journée bien équilibrée et bien rythmée, la qualité de l’organisation et des speakers y étant certainement pour beaucoup !

S’il fallait dégager une tendance de ces quelques heures de conférence, elle tiendrait pour moi en deux mots : User eXperience.
Il est vrai que le terme est un peu repris à toutes les sauces aujourd’hui et il pourrait être perçu comme un effet de mode ou LE buzz word du moment. En tout cas, et j’ai envie d’y croire, il semble exister une remise en question authentique et une réelle volonté de toucher et entendre l’utilisateur dans le développement d’applications…qui lui sont destinées !
Je me risquerai même à aller au-delà et évoquer une Developer eXperience de par la richesse et la multitude de produits permettant une meilleure productivité, un plus grand confort et une meilleure maîtrise des développements. Au final qu’est-ce qu’un développeur si ce n’est lui-même un utilisateur d’outils provenant d’autres développeurs...

Epilogue

La nuit est tombée depuis déjà un petit moment et, comme dans tout bon “Astérix & Obélix” où une fin d’histoire se termine toujours autour d’un bon banquet, le DevFest propose une dernière session : un apéro en musique !
Et c’est donc lors de ce dernier moment de convivialité autour d’une (voire deux…) boisson(s) houblonnée(s) que l’on commence à débriefer sa journée et à refaire le monde… ou tout du moins ses projets en cours… en attendant avec impatience l’édition 2015 et la confirmation ou non des courants actuels...

Google / Android