WatchKit : le SDK derrière le succès de l’Apple Watch

Pour l'heure limité, le WatchKit a pourtant permis le lancement de plusieurs milliers d’applications mobiles à la sortie de la Watch.


Distribuée depuis quelques jours seulement, la Watch est déjà un immense succès pour Apple. Avec des prévisions à plus de 23 millions d’unités écoulées cette année (source Reuters), et des commandes dépassant en 24h le nombre total de montres vendues sur Android Wear, la guerre du poignet est officiellement lancée. Mais derrière les magazines de mode et les stars s’affichant aux Galeries Lafayette, Apple a tout autant soigné la communauté des développeurs. Retour sur le lancement de WatchKit : l’outil de développement des applications Apple Watch.

Anticipée depuis la WWDC 2014

Lors de l’annonce d’iOS 8 en juillet 2014, Apple présente une nouveauté bien connue des utilisateurs d’Android : les extensions. Elles permettent aux marques de proposer leurs services sur des widgets, des nouvelles options de partage, ou encore des claviers personnalisés. Personne ne se doute alors que cette nouveauté préfigure l’architecture choisie par Apple pour la Watch.

En novembre dernier, quand Apple présente WatchKit, l’architecture est identique aux extensions. Les applications Watch seront intégrées dans l’application iPhone et il n’y aura pas un store d’applications dédié à la Watch. Les développeurs disposent alors d’outils et d’un simulateur pour créer les premières applications. Ces cinq mois vont se révéler précieux pour Apple qui aura le temps de valider les applications disponibles lors de la sortie mondiale.

Concept de l’extension Watch

Techniquement l’extension est une app au sein de l’app iPhone. Seules les ressources statiques (structures des écrans, images, animations) sont stockées sur la Watch lors de l’installation dans le but de réduire les transferts de data entre les deux iDevices. L’objectif d’Apple est simple : consommer le moins de batterie possible.

Ainsi l’intégralité du code de l’extension est exécutée par l’iPhone. Comme l’extension et l’application ne partagent pas de code, Apple a mis en place plusieurs solutions. Par exemple si vous souhaitez afficher de la data issue d’un de vos webservices, ne recodez surtout pas un connecteur dans votre extension Watch ! Il suffit d’écrire cette data depuis l’app iPhone sur un dossier système partagé avec l’extension qui se chargera de la lire et de l’afficher.

Gold information

En obligeant les marques à respecter des guidelines stricts, Apple a fait émerger un concept clé pour les wearables : la Gold Information. Plus question de menu à plusieurs niveaux, de formulaires ou de listes sans fin, le SDK est très limité et ne propose que des écrans simples avec des éléments d’UI limités. N’espérez pas faire de la 3D, avoir accès au capteur du rythme cardiaque ou encore utiliser la couronne digitale dans votre extension. 

Les contraintes de la WatchKit obligeront donc les annonceurs à se limiter à peu d’information, il sera nécessaire de définir la Gold Information pour une expérience utilisateur optimale. Cette limitation est indirectement liée au stockage restreint d’énergie de la Watch.

Le futur de WatchKit

A travers des invitations exclusives pour tester la Watch ou une loterie pour être livré le jour J, Apple a soigné, à sa façon, la communauté des développeurs autant que celle de la mode. En les invitant à prendre en main très tôt l’architecture, plusieurs milliers d’applications étaient disponibles le jour du lancement mondial. Une centaine d'entreprises françaises ont ainsi pu bénéficier d'un accompagnement d'Apple, et hormis Facebook ou Google, toutes les grandes applications du store ont aujourd’hui leur extension grâce à un SDK simple, documenté et rapide à prendre en main.

Comme chaque année, les développeurs sont maintenant tournés vers la WWDC 2015 qui annoncera le futur de la Watch et de son développement. L’ouverture des capteurs NFC ou de santé sera attendue, tandis que les plus ambitieux s’attendent à l’annonce d'un WatchKit 2.0 permettant de développer des applications 100% autonomes. A suivre…

Si vous souhaitez creuser davantage le sujet, n’hésitez pas à consulter les deux livres blancs de l’agence userADgents, « WatchKit : le framework de développement pour l’Apple Watch », un décryptage complet du SDK et « Smartwatches: Time To Market? », une étude sur les nouveaux enjeux de l’Apple Watch pour les annonceurs.

Nicolas Benoist, Directeur Technique chez userADgents

Envoyé depuis mon Apple Watch.

Application iPhone / IPhone