La fondation Eclipse fête ses 10 ans

Lancée par IBM pour développer une infrastructure Java Open Source, la fondation Eclipse orchestre 10 ans après sa création près de 250 projets et compte plus de 200 membres.

10 ans déjà ! La fondation Eclipse voyait le jour le 2 février 2004. Lancée par IBM, l'organisation indépendante, et à but non-lucratif, représentait initialement 19 projets d'applications open source portés par 50 entreprises membres. Objectif : proposer une infrastructure de développement Java industrielle et complète. Aujourd'hui, Eclipse recouvre 247 projets. Quant au consortium, il fédère 205 membres.

Au fil des années, Eclipse s'est étendue à d'autres langages de développement. C'est le cas notamment de PHP (autour du projet Eclipse PDT notamment), mais aussi de C et C++ (avec Eclipse CDT). Sans compter JavaScript qui fait aussi partie des technologies recouvertes par les outils Eclipse. Parallèlement, la fondation n'a cessé d'enrichir les processus de développement qu'elle outille, autour de la modélisation, de la gestion du cycle de vie des applications (ALM), des méthodes agiles, et plus récemment de l'Internet des objets.

Eclipse a également su suivre l'évolution de l'architecture et des services de serveur d'applications (avec l'adoption de OSGi notamment). La fondation a surtout intégré de nombreux outils tiers très appréciés des développeurs : Apache Subversion puis Git pour la gestion de versions décentralisée, Jenkins et Sonar pour l'intégration continue, Puppet pour la gestion des configurations... C'est d'ailleurs sans doute cette ouverture qui a permis à Eclipse de fédérer de nombreux contributeurs et utilisateurs attirés par cette philosophie.

Une ouverture que la fondation doit à son modèle open source (avec l'Eclipse Public License), et sa volonté de regrouper dès le départ de nombreux éditeurs majeurs. Aujourd'hui, IBM, mais aussi Oracle, Google et HP en sont membres actifs.

Serveurs / IBM