AchatVIP a été placé en redressement judiciaire

Grévé par 6 millions d'euros de dettes, l'ex numéro 2 des ventes privées en France a été placé en redressement le 28 août.

La société Olfo, qui opère notamment AchatVIP et ADSL Facile, s'est déclarée en cessation de paiement le 12 août dernier auprès du tribunal de commerce de Bobigny et a été placée en redressement judiciaire le 28 août. Olfo a trois mois pour présenter un plan de continuation d'activité, à l'issue desquels le tribunal confirmera le redressement ou prononcera la liquidation. Le sort d'AchatVIP devrait donc être tranché vers la fin du mois de novembre.


Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette nouvelle. D'abord la concurrence de l'ultra-dominant Vente Privée et du numéro 2 français Showroomprivé qui trustent les meilleures affaires et les marques haut de gamme, ainsi que la compression croissante des marges sur le secteur. AchatVIP a par ailleurs beaucoup investi en logistique, sans obtenir les volumes nécessaires pour faire baisser ses coûts, avant de ré-externaliser sa logistique il y a un an. En outre, la diversification d'AchatVIP dans les collections permanentes a mobilisé une partie significative de sa trésorerie sur les stocks. Enfin, au deuxième semestre 2010, Olfo a racheté pour 6 millions d'euros la société J&J Consulting et son agence marketing Datamel, détentrice d'une base de 8,5 millions d'adresses e-mail.


Aujourd'hui, selon nos informations, les pertes d'Olfo s'élèvent à 6 millions d'euros : 3 millions de dettes auprès de nombreux fournisseurs, dont 500 000 euros environ auprès du logisticien du site, et 3 millions de dettes auprès de J&J, dont le rachat constituait vraisemblablement une erreur stratégique majeure. Depuis quelques mois, Olfo essayait d'ailleurs de revendre cette entité. L'ex-numéro 2 des ventes événementielles en ligne en France n'emploie plus aujourd'hui que 36 personnes et aurait réalisé, selon nos informations, 16 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010..


La dernière chance d'AchatVIP dépend vraisemblablement de son stock actuel. En redressement judiciaire, ses fournisseurs ne peuvent pas lui réclamer de paiements. Si ses stocks atteignent une valeur de 2 ou 3 millions d'euros, la société pourra en tirer 3 à 5 millions d'euros à la revente, qui lui permettront de rebondir, en payant cash ses prochains achats. Le dossier de la société circulerait toutefois à la recherche de repreneurs. Contacté par le Journal du Net, AchatVIP n'a pas souhaité apporter de commentaire.


Créée en 2003 par Olivier Le Floch et Stéphane Guillemot, Olfo se positionnait initialement sur la génération de leads à destination des opérateurs avec ses deux sites Adsl-Facile.com et ForfaitMobile.com. Cette activité avait permis aux deux hommes de constituer une base de données de clients qu'ils avaient utilisé au lancement d'AchatVIP.com, en juin 2006. ADSL-Facile, bien référencé et tournant avec peu de personnel, continue à alimenter la base de données d'AchatVIP et a longtemps contribué à financer les pertes du site de ventes privées. 

 

Le secteur des ventes privées en ligne, devenue une industrie à part entière en Europe, a manqué de faire une autre victime. Espace Max, passé à deux doigts du dépôt de bilan il y a quelques mois, aurait été sauvé in extremis : son actionnaire Serena Capital a "remis au pot", en particulier sur la base de l'activité de vente physique de la société, dont le management a par ailleurs été renouvelé cet été.

Ventes événementielles / Redressement judiciaire