L'e-commerce français a atteint 51,1 milliards d'euros en 2013

La croissance des dépenses en ligne n'était plus que de 13,5% l'an dernier et devrait ralentir à 12% en 2014, selon la Fevad. A contrario, marketplaces et m-commerce s'envolent.

Le marché français de la vente en ligne a franchi la barre des 50 milliards d'euros en 2013 pour s'établir à 51,1 milliards, selon la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). C'est 13,5% de plus que les 45 milliards enregistrés en 2012 et 17,5% de transactions en ligne supplémentaires, pour un panier moyen en baisse de 3,4% à 84,5 euros. Entre 2012 et 2013, la croissance s'élevait encore à 19,4%. Et pour l'année 2014, la Fevad prévoit qu'elle ralentisse encore pour tomber à 12%. Le secteur devrait cette année peser 57,5 milliards d'euros.

projection2014
Evolution du chiffre d'affaires de l'e-commerce français et projection sur 2014 © iCE / Fevad, janvier 2014

A Noël, la croissance du Web marchand a déjà légèrement fléchi : 10,1 milliards d'euros ont été dépensés en ligne en novembre et décembre, soit seulement 12,5% de plus qu'à la même époque en 2012. Et au 4ème trimestre, le panier moyen s'est encore replié de 2% à 83 euros. Pendant ce temps, l'e-commerce allemand progressait de 54,5% entre Noël 2012 et 2013 d'après le BVH, l'équivalent allemand de la Fevad, qui considère les ventes en ligne de mi-octobre au 24 décembre.

Quant à la croissance de l'e-commerce à périmètre constant, que la Fevad mesure au travers de son panel iCE 40 d'une quarantaine de sites leaders hors Amazon, elle s'est établie à 4,3% sur l'année 2013 et a accéléré à 6,7% à Noël. Le volume d'affaires des marketplaces opérées par ces sites a bondi de 50% entre 2012 et 2013 et de 42% au 4ème trimestre. En moyenne, ces grands e-commerçants hébergeant des places de marché y ont enregistré 15% de leur volume d'affaire total en 2013, contre 10% en 2012.

Le m-commerce ressort également en forte progression. Les ventes sur smartphones et tablettes des e-marchands de l'iCE 40 (hors marketplaces et hors téléchargements d'applications) ont doublé en un an : +97% au 4ème trimestre et +106% sur l'année 2013. Ces sites ont en moyenne réalisé 11% de leur chiffre d'affaires sur ce canal l'an dernier. Selon la Fevad, les ventes sur mobile ont été multipliées par 5,5 en trois ans. Et le m-commerce concerne également les plus petits acteurs puisque d'après Oxatis, le mobile pesait 2,9% de leurs ventes en 2013 contre 0,7% en 2012.

Fin 2013, la fédération de l'e-commerce dénombrait 138 000 sites marchands actifs dans l'Hexagone, soit 17% de plus en un an. Les deux tiers d'entre eux, soit 90 000 e-boutiques environ, réalisent un chiffre d'affaires annuel inférieur à 30 000 euros. 30% d'entre eux (40 000 sites) s'échelonnent entre 30 000 et 1 million d'euros annuels, 4% (6 000 sites) dépassent le million d'euros et un millier environ dépasse 10 millions d'euros, concentrant les deux tiers des ventes en ligne du pays. Côté cyberacheteurs, leur fréquence d'achat en ligne est passée en un an de 16 à 17,9 transactions dans l'année, pour un montant moyen dépensé en ligne progressant de 1400 à 1515 euros entre 2012 et 2013.

M commerce / Fevad