Ingrid Fillon (Comexposium) "Sur E-Commerce One-to-One, tout est conçu pour faire du business"

La directrice d'E-Commerce One-to-One Monaco détaille ce qui fait le succès de l'événement et dévoile les nouveautés de la 4ème édition, qui se déroulera du 18 au 20 mars 2014.

JDN. E-Commerce One-to-One se déroulera à Monaco du 18 au 20 mars. Quoi de neuf pour cette 4ème édition ?

ingridfillon 275
Ingrid Fillon, directrice d'E-Commerce One-to-One Monaco, Comexposium © S. de P. Comexposium

Ingrid Fillon. L'événement passe sur 3 jours, durant lesquels se tiendront 6 conférences plénières, 90 ateliers experts et bien sûr de nombreux rendez-vous individuels entre les prestataires partenaires et les e-commerçants, marques et distributeurs invités. Un format allongé qui conserve la vocation initiale d'E-Commerce One-to-One : servir de source d'inspiration pour les décideurs du secteur, tout en leur fournissant des retours d'expérience concrets qui les aideront dans leurs projets dès leur retour au bureau.

Les festivités ne sont pas oubliées, puisqu'aux déjeuners cocktails et dîner de networking s'ajoutera cette année une soirée de gala, dîner assis dans la salle du Sporting Club qui accueille le Bal de la Rose. Un spectacle y sera donné, entre autres surprises...

 

Combien de prestataires et d'e-commerçants attendez-vous cette année ?

Nous avons sélectionné 90 partenaires. Nous maîtrisons volontairement cette croissance afin qu'E-Commerce One-to-One demeure un événement très qualitatif, ce qui constitue notre première priorité. Chaque candidat dépose un dossier contenant les innovations qu'il désire présenter et les ateliers qu'il prévoit. Il indique aussi quels sont ses concurrents, pour que nous n'en retenions qu'un petit nombre sur le même segment. C'est plus intéressant pour lui en terme de business, de même que pour les visiteurs qui grâce à cela ont accès à une offre plus large. Notre comité de sélection se réunit à l'issue de chaque édition pour examiner les dossiers reçus et choisir les partenaires de l'année suivante. Si trop d'acteurs se bousculent sur des compétences proches, nous préférons en remettre à l'année suivante. Et même si nous accueillons avec plaisir des partenaires qui nous ont déjà accompagnés dans le passé, nous veillions aussi chaque année à renouveler en partie notre sélection. Cette année, un tiers des partenaires sont nouveaux.

"Google, Darwin, Datawords et Quantcast figurent parmi nos nouveaux partenaires"

Côté invités, le processus est identique. Les candidats remplissent un formulaire où ils indiquent leurs projets en cours. Nous retenons les demandes des décideurs puis sélectionnons ceux dont les projets sont en adéquation avec les partenaires qui seront présents. La moitié des invités sont renouvelés à chaque édition.

 

Qui sera là ?

Nous sommes très heureux car toutes les références incontournables du secteur seront présentes. A tel point que certains e-commerçants me disent que l'événement, en lui-même, devient une garantie que le prestataire est bon. Autant dire que la pression pour réussir notre sélection est réelle ! Parmi nos nouveaux partenaires cette année, figurent par exemple Google, Darwin, Datawords ou encore Quantcast, à l'instar d'autres entreprises internationales qui cherchent une visibilité en Europe et la trouvent sur E-Commerce One-to-One.

 

En quoi E-Commerce One-to-One se différencie-t-il des événements concurrents ?

Par sa sélectivité et son focus 100% business. Un invité s'intéresse au RTB ? Il a tous les grands spécialistes à sa disposition et peut prendre rendez-vous avec eux. Chacun organise ses rencontres en amont et à son arrivée, on lui remet son carnet de rendez-vous personnel, tel qu'il l'a conçu. Il sait donc exactement qui rencontrer à quelle heure. Résultat : des contrats se chiffrant parfois en millions d'euros sont signés sur l'événement. Nos partenaires, qui peuvent aussi bien prospecter qu'avancer avec des clients plus disponibles qu'en temps normal, nous disent qu'E-Commerce One-to-One est un rendez-vous très ROIste. C'est la raison pour laquelle ils désirent tous revenir.

En effet, tout est conçu pour faire du business, jusqu'au détail le plus anecdotique. Il arrive qu'on nous demande au pied levé une bouteille de champagne pour fêter une signature : nous savons faire. Et à l'inverse, si une société souhaite profiter de l'événement pour faire une annonce et nous demande d'organiser un cocktail avec la presse et une sélection de VIP, nous savons faire. Nous avons établi des relations solides avec nos partenaires, notre équipe connaît bien leurs métiers et nous savons les accompagner de la façon la plus pertinente pour eux.

 

Quels seront les principaux thèmes abordés cette année ?

Deux études exclusives seront présentées. L'une de la Fevad sur l'engagement du consommateur, l'autre d'E-Commerce One-to-One sur les projets et contraintes des acteurs de l'e-commerce. Nous ferons aussi la part belle à l'innovation dans l'e-commerce, en portant une attention particulière à ce qui se produit actuellement à l'étranger, en Amérique du Nord bien sûr mais aussi en Asie et en Afrique. Par ailleurs, nous reviendrons comme l'an dernier sur les problématiques de l'omni-commerce, qui reste au cœur des préoccupations et des projets des acteurs du secteur, tout comme la vente sur mobile. Le comité éditorial a également tenu, dans le contexte actuel de hausse constante des coûts d'acquisitions, à avancer sur la compréhension des différents modèles d'attribution. Sur cette question qui fait débat, s'exprimera notamment le DG France de Google, Nick Leeder.

"Les deux plénières du 3ème jour seront consacrées à l'innovation"

Nous avons en effet confié à un comité éditorial le soin de décider des thèmes à aborder, car il nous semblait plus pertinent de faire émerger ces questions précisément des personnes à qui ces contenus sont destinés. Composé de profils aussi qualifiés que variés, ce comité, représentatif du secteur, a échangé par email avant de débattre de visu des thèmes à aborder pendant toute une matinée.

 

En quoi consistera plus précisément ce focus sur l'innovation ?

Les deux plénières du 3ème jour lui seront consacrées. La première sera l'occasion pour une douzaine de start-up de présenter leurs services innovants pour l'e-commerce. Pendant l'année, nous avons déjà reçu spontanément des dossiers de jeunes pousses. Nous allons, avec le JDN, continuer à examiner leurs propositions envoyées avant le 16 février à innovation@ecommerce1to1.com, pour sélectionner celles qui nous sembleront les plus pertinentes face aux investisseurs et e-commerçants participants.

Enfin, la plénière de clôture verra intervenir Accel Partners. Ce grands fonds d'investissement américain, installé à Palo Alto, New York, Londres, Bangalore et Pékin, est notamment connu pour avoir investi dans Facebook, Etsy, Diapers.com, Kayak, Birchbox, Showroomprivé, Bonobos, Blablacar, Flipkart, Lyst, Shopmium ou MyThings. Il est aux toutes premières loges pour observer les concepts innovants qui voient le jour, les nouveaux business models et les grandes tendances à l'œuvre dans le secteur.

 

Outre les prestataires e-commerce, quels sont les autres partenaires de l'événement ?

Nous avons d'abord le bonheur d'avoir pour partenaire la Fevad. Celle-ci a accepté de nous accompagner depuis la première édition d'E-Commerce One-to-One et, cette année encore, nous organisons ensemble la plénière d'ouverture. Nous avons aussi été couverts depuis le début par de nombreux médias. Ce qui nous a permis de faire de la manifestation un lieu idéal pour les partenaires et e-commerçants qui désirent faire une annonce.

Nous avons enfin la chance d'être portés par des participants fantastiques. En dépit du cadre idyllique qui les déconnecte de leur quotidien, ils tiennent tous leurs rendez-vous et font toujours preuve du plus grand professionnalisme. Tout le monde joue le jeu et c'est cela qui fait le grand succès d'E-Commerce One-to-One.


Ingrid Fillon est la directrice d'E-Commerce One-to-One. Titulaire d'un Mastère en Management des Entreprises de Services de l'EM Lyon, elle débute en tant que pigiste et secrétaire de rédaction puis rejoint Infonie. Elle y occupe différentes fonctions pendant 5 ans, notamment sur la gestion transverse de projets de fidélisation et de recrutement. Elle intègre le groupe Hachette pour piloter les projets numériques puis devient directrice de la communication de Ebusiness, ensuite racheté par Comexposium. La direction d'E-commerce One to One Monaco lui est confiée dès son lancement.

Autour du même sujet