Jean-Pierre Nadir : "Le premier semestre 2015 va être très compliqué"

Jean-Pierre Nadir Easyvoyage Le fondateur du portail de services aux voyageurs s'exprimait sur le devenir de sa société dans l'émission les Décideurs du Net.

Jean-Pierre Nadir (Easyvoyage) était l'invité de l'émission "Les Décideurs du Net", présentée par le JDN et Décideurs TV, ce jeudi à 12h30. Le fondateur du portail de services aux voyageurs venait s'exprimer sur le devenir de la société qu'il a fondée en 2000, contrainte d'opérer dans un environnement ultra-concurrentiel où les comparateurs de prix montent certes en puissance, mais où Google est également arrivé en force, en s'appuyant sur l'hégémonie de son moteur de recherche.
12 ans après son lancement, la société figure dans le top 5 des acteurs européens du secteur de l'info-médiation, rappelle Jean-Pierre Nadir. Un bémol toutefois, elle est depuis trois ans plutôt sur la défensive, Jean-Pierre Nadir reconnaissant "une véritable panne de la croissance du marché, maturité oblige". "Le premier semestre 2015 va être très compliqué, le voyage étant une des premières victimes de la crise. On espère tous un début de reprise à partir de début septembre." Et pourquoi pas 5 ou 6 points de croissance en 2016.
Alors que de plus en plus de sites marchands procèdent au rachat de comparateurs (Booking - Trivago ou encore Priceline - Kayak), Jean-Pierre Nadir dénonce un modèle de développement qui confine au conflit d'intérêts et rappelle une évidence : "Pour comparer, il faut être neutre". Et de s'étonner que la DGCCRF ne s'émeuvent pas outre-mesure de ce fait.
Jean-Pierre Nadir a ensuite détaillé les nouveaux services que développe le site, à commencer par les algorithmes prédictifs déployés sur les vols et les hôtels. Une question qui l'a poussé à embrayer sur le sujet de l'IP tracking. Pas loin d'être une légende urbaine selon le dirigeant. "Je n'y crois pas du tout, ça doit concerner au mieux trois marchands et quatre billets d'avions. C'est loin d'être une logique industrielle".
"Aujourd'hui je me bats quotidiennement avec Google", a ensuite confirmé Jean-Pierre Nadir, confronté à l'arrivée d'Hotel Finder et Google Flight Search. Une concurrence qui ne le dérange pas en tant que telle. "Le problème c'est que ces services prennent de plus en plus de place sur les pages de résultats du moteur de recherche." Au détriment donc d'EasyVoyage et des autres. Et d'espérer que l'action menée devant Bruxelles permettra de faire avancer les choses. "Rappelons quand même que Google Chrome est devenu le premier navigateur car Bruxelles est intervenu auprès de Microsoft pour réguler le débat alors qu'Internet Explorer était largement dominant.

Easyvoyage / Jean Pierre Nadir