La stratégie d'Amazon excède les marchés

La stratégie d'Amazon excède les marchés Le groupe ne répond pas aux attentes des analystes et n'a pas été épargné par les investisseurs, inquiets de la tournure que prendront les événements.

Les bénéfices enregistrés par Amazon au troisième trimestre se sont révélés décevants à tous les niveaux. Le groupe a déclaré une perte d'exploitation de 544 millions de dollars et exprimé un avis peu favorable pour le trimestre à venir. Suite à ces déclarations, le cours des actions a chuté de près de 13%. La dynamique d'Amazon a manifestement évolué. Il y a un an, le groupe se voyait accorder le bénéfice du doute ; aujourd'hui, c'est l'impatience qui prime. Cela s'est vérifié en particulier au cours de la présentation des résultats d'Amazon la semaine dernière. Les analystes ont adressé de multiples questions relativement pointues aux dirigeants du groupe.

Aram Rubinson de chez Wolfe Research, a par exemple demandé à Tom Szkutak, directeur financier d'Amazon : "Pouvez-vous nous préciser quelles mesures financières sont importantes à vos yeux et pour lesquelles vous et le conseil d'administration êtes tenus responsables, étant donné qu'il est quelque peu difficile de constater la moindre progression à ce niveau-là ?" La réponse de Tom Szkutak a été fidèle à la politique d'Amazon, déclarant qu'ils se concentraient sur le long terme. Jeff Bezos, fondateur et directeur général, a toujours réalisé des investissements audacieux. Tom Szkutak a affirmé qu'Amazon s'efforçait soigneusement de maximiser le flux de trésorerie disponible et de saisir les opportunités qui se révèleraient les plus bénéfiques en termes d'investissement. Le graphique ci-dessous fait partie de ceux qui rendent nerveux investisseurs et analystes.

image3
Les revenus d'exploitation d'Amazon. © Amazon

Adam Rubinson a posé une autre question ardue à Tom Szkutak : Amazon avait-t-il rencontré des difficultés de recrutement parce que ces actions avaient chuté. "Comment pouvez-vous être certain de recruter les meilleurs employés du marché ?", a-t-il voulu savoir. Sans se départir de son calme, Tom Skzutak lui a rétorqué que "les employés d'Amazon étaient extrêmement talentueux" ; mais il avait bien conscience que la question avait pour but de le déstabiliser.

Le groupe a enregistré une perte de 170 millions de dollars causée par son nouveau smartphone, dont les exemplaires en stock à la fin du trimestre représentaient une somme de 83 millions de dollars. Un autre investisseur a voulu savoir ce qu'Amazon avait en tête en décidant d'investir de l'argent dans un projet inabouti et s'il comptait redéployer le capital dans d'autres secteurs. "Nous tentons d'apprendre de tout ce que nous entreprenons, à chaque nouvelle opportunité que nous saisissons ; parfois les choses se déroulent bien et d'autres fois, non. Nous apprenons de nos erreurs", a commenté Tom Szkutak.

Bien qu'Amazon ne semble pas indisposé de soutenir une stratégie sur 10 ans et d'assumer les succès comme les échecs, les investisseurs et les analystes se montrent désormais quelque peu nerveux. Voici d'où proviennent les bénéfices réalisés par Amazon.

graphique
Les sources de revenus du groupe. © Business Intelligence

Même si l'utilisation du cloud d'Amazon augmente de 90% d'année en année, les investisseurs et les analystes espéraient une augmentation de son chiffre d'affaires supérieure à 37%. Par le passé, Jeff Bezos avait expliqué qu'il s'attendait à ce que les services cloud d'Amazon représentent un jour la plus grande source de revenus du groupe.

La patience des investisseurs a-t-elle atteint ses limites ?



Article de Jillian D'Onfro, Traduction de Floriane Wittner, JDN

Voir l'article original : Investors Are Getting Fed Up With Amazon

Autour du même sujet