Comment évolue le marché de la vente en ligne de livres

Marché livre Internet selon Xerfi Les pure players sont les seuls à voir leurs ventes d'ouvrages imprimés progresser. Amazon, qui occupe 70% du segment, y approche les 500 millions d'euros de revenus.

La relative stabilité du marché du livre imprimé sur la période 2006-2013 ne doit pas masquer des disparités importantes selon le type de circuit de distribution, constate Xerfi dans sa récente étude "La distribution de livres". En effet, les pure players de la vente en ligne sont les seuls à progresser véritablement, avec un taux de croissance annuel moyen de plus de 9% sur la période. Ceux qui souffrent le plus sont les libraires de 2ème niveau : les libraires spécialisés ainsi que les généralistes qui réalisent moins de 750 000 euros de chiffre d'affaires annuel ou offrent moins de 15 000 références de livres.

xerfi livre1
Evolution des ventes au détail de livres par circuit de distribution © Traitement et estimation Xerfi / Source : Livres Hebdo / I+C

Quant au segment du livre numérique, s'il est inéluctablement amené à s'accroître, le rythme de cette progression demeure incertain. Xerfi imagine trois scénarios d'évolution du marché à l'horizon 2017, qui tablent sur un taux de croissance annuel moyen de 9%, 19% et 29% par an. Selon l'hypothèse médiane, le marché du livre numérique atteindrait 382 millions d'euros en France en 2017.

xerfi livre2
Evolution du marché français du livre à horizon 2017 selon trois scénarios © Traitement, estimation et prévisions Xerfi

Tous canaux confondus, le leader de la distribution de livres imprimés ou numériques en France est la Fnac, qui devance de peu E.Leclerc, très présent grâce à ses hypermarchés et son enseigne Espace Culturel. Amazon talonne le retailer et prend la troisième place du classement, devant le groupe Actissia (France Loisirs, Chapitre.com).

Etablissant les fiches d'identité des principaux acteurs du marché, Xerfi apporte un éclairage intéressant sur l'activité du très secret Amazon. L'e-commerçant américain, site marchand le plus fréquenté de l'Hexagone, ne communique pas ses résultats financiers pays par pays. Mais d'après l'institut d'études économiques, il a enregistré en France un chiffre d'affaires 2013 compris entre 475 et 500 millions d'euros sur le segment du livre imprimé. Amazon capterait ainsi 70% de la vente en ligne d'ouvrages imprimés en France. La boutique en ligne s'appuie en effet sur un catalogue de 400 000 références en français et 800 000 en anglais, disponibles en versions papier et électronique. Une profondeur d'offre qui constitue l'un de ses principaux avantages concurrentiels, dans la mesure où il réalise en France 70% de ses ventes sur des ouvrages de fond de catalogue, qui ont plus d'un an.

Côté livre numérique, segment qu'il a lancé en 2011 en France, Amazon revendique 2,5 millions de références dont près de 140 000 en français, lisibles uniquement sur les liseuses et tablettes de sa gamme Kindle. Cerise sur le gâteau, l'e-commerçant propose également la plupart des titres de presse en version électronique.

Source

L'étude "La distribution de livres" est publiée par Xerfi, éditeur indépendant d'études économiques sectorielles.

Amazon