L'e-book pèse 4,7% du marché français du livre et croît de 20% par an

La vente de livres numériques s'est élevée à 190 millions d'euros en 2013 selon Xerfi. Il gagnera 20% par an jusqu'en 2017, alors que la vente de livres imprimés perdra 1% chaque année.

Les ventes au détail de livres imprimés reculeront en France de plus de 1% par an en moyenne entre 2013 et 2017 pour atteindre 3,8 milliards d'euros à cette échéance, contre 4 milliards aujourd'hui, prévoit Xerfi dans son étude "La distribution de livres face aux enjeux du numérique". Côté livres numériques, la pénétration croissante des liseuses et tablettes a permis aux ventes au détail d'e-books de s'élever à 190 millions d'euros l'an dernier pour représenter 4,7% du marché français du livre. Le cabinet anticipe pour ce segment une croissance moyenne de 20% par an jusqu'en 2017.

Les grands perdants de cette reconfiguration : les librairies indépendantes, dont la part de marché subit les assauts des pure players, qui tirent profit de l'étendue de leur catalogue comme de leur image de vendeur discount. Xerfi pronostique en particulier qu'Amazon deviendra d'ici quelques années le premier libraire de France.

Ebook / Part de marché