Modizy ouvre sa marketplace intelligente de mode

La plateforme de social shopping délaisse l'affiliation pour un modèle de rémunération plus solide. Et commercialise en BtoB son algorithme de recommandation et sa marketplace.

Modizy passe la seconde. La plateforme de social shopping référence 60 000 articles de 6 000 marques de mode et analyse toutes les interactions sur son site pour personnaliser l'expérience de chaque visiteuse. Jusqu'ici, la start-up se rémunérait sur un modèle d'affiliation, grâce aux leads apportés aux marchands référencés. "Ce 1er octobre, nous bouclons la boucle en adoptant un modèle de marketplace, qui permet aux internautes d'acheter les articles indexés sans quitter Modizy", annonce au JDN son cofondateur Benoît Feron.

200 marques sont en train d'être transférées de l'affiliation à la place de marché et 400 nouvelles marques vont être intégrées à la marketplace (Stella Forest, Red Soul, April May, Heimstone...), pour au total dépasser les 35 000 références achetables sur Modizy. "Toutes les marques cohabiteront, explique Benoît Feron. Nous pousserons davantage celles en marketplace, mais celles en affiliation comme Asos seront toujours disponibles." En passant de l'affiliation à la marketplace, Modizy gagne bien sûr un modèle économique plus solide mais va aussi limiter la déperdition des acheteuses qu'engendrait leur sortie du site. Ses taux de transformation devraient donc encore progresser.

Une activité BtoB en marque blanche

La plateforme profite en outre de l'arrivée à maturité de son positionnement pour s'offrir un redesign complet ainsi que de nouvelles fonctionnalités. Parmi elles, le taguage de looks entiers, un système de crédits que les internautes engrangent en étant actifs sur le site, ou encore la possibilité pour les marques de réaliser des promotions ciblées. Les marques disposent de plus d'un site dédié pour gérer leur présence sur Modizy.

La start-up lance par ailleurs une activité BtoB, en commercialisant en marque blanche d'une part sa technologie de recommandations personnalisées et d'autre part sa marketplace. "Accessible entièrement par API, celle-ci est facile à installer et ses modules sont personnalisables en fonction des besoins du site marchand ou du média qui désire élargir son offre de cette façon", souligne Benoît Feron. Sur ce créneau, Modizy se retrouve donc en concurrence avec Marketplace Factory et Mirakl. Enfin, pour compléter ses revenus, la start-up met aussi en place du revenue sharing avec des magazines et blogs de mode.

Un algorithme de recommandation personnalisé et évolutif

Fondée en mars 2012 par Luc Falempin, Benoît Feron et Florian Poullin, Modizy s'est fait connaître par son algorithme de recommandation véritablement personnalisé et évolutif, qui le distingue des sites qui affectent des produits à des clusters d'acheteuses construits à partir de questionnaires (typiquement les beauty box), ou encore des services de curation faisant remonter les articles jugés populaires par une base en réalité assez réduite de membre réellement actifs (par exemple Fancy).

De son côté, Modizy encourage les visiteuses à noter, partager et commenter les produits qu'il indexe puis analyse ces actions et calcule les similarités entre les utilisatrices. Il en déduit que lorsque telle internaute aime un produit ou suit une marque, telle autre internaute a probablement les mêmes goûts. Modizy trie l'intégralité de son catalogue sur la base de ces informations, de façon à pouvoir personnaliser l'expérience de l'internaute en fonction de ses actions et de l'expérience des utilisatrices jugées semblables. A l'arrivée, de plus en plus de visiteuses et un algorithme "personal shopper" de plus en plus pertinent. Modizy avait déjà levé 210 000 euros en juin 2013 et 70 000 euros en novembre 2012 (lire l'article Modizy lève 210 000 euros pour sa marketplace intelligente, du 13/06/2013).
modizy2
Une fiche produit sur la marketplace de Modizy © S. de P. Modizy

Annonces Google