Les e-commerçants français classés par chiffre d'affaires

Top e-commerce France Quel est le chiffre d'affaires des 50 premiers e-marchands français ? Le JDN a analysé le Top 300 Europe d'Internet Retailer.

De son Top 300 des plus gros e-commerçants d'Europe en chiffre d'affaires, "Internet Retailer" extrait le classement des acteurs français, que nous reproduisons ici. La publication américaine estime que les acteurs français de l'e-commerce totalisent 10,972 millions d'euros de ventes en ligne en 2010 contre 9,703 millions en 2009, en croissance de 13,07 %.

 

Parmi les grands absents de ce classement, notons d'abord Pixmania, propriété du groupe britannique de distribution DSG. D'après nos estimations, le chiffre d'affaires de Pixmania en Europe s'élève en 2010 à 1,02 milliard d'euros. Il s'insérerait donc dans ce classement entre Cdiscount et Carrefour. Parmi les chiffres d'affaires qui ont été annoncés officiellement depuis l'élaboration du classement d'"Internet Retailer", notons aussi que celui de Vente Privée atteignait en 2010 810 millions d'euros, ce qui ne modifie pas le rang de cet acteur dans le Top France.

 

Il convient également de relever quelques erreurs. L'activité e-commerce de Cafom (qui inclut Vente-unique, Diamant-unique, Directlowcost et Venta-unica) s'est élevée en 2010 à 54,7 millions d'euros. Vente-unique ne doit donc pas figurer à la dixième place de ce classement, mais plutôt autour de la 30ème place. D'autre part, les positions respectives d'Oscaro et d'Allopneus nous semblent inversées. D'après nos informations, le chiffre d'affaires d'Oscaro, de 80 millions d'euros en 2010, est environ trois fois supérieur à celui d'Allopneus.

 

De plus, nos estimations divergent assez nettement de celles d' "Internet Retailer" pour un certain nombre d'e-commerçants. D'après nos calculs, les ventes en ligne de la société FashionShopping-TWS sont inférieures à 30 millions d'euros en 2010, au lieu des 117 millions annoncés par "Internet Retailer". Toujours d'après nos estimations, Kiabi, Yves Rocher, AchatVIP et Made in Design enregistrent des chiffres d'affaires bien supérieurs aux montants annoncés par "Internet Retailer". A l'inverse, les ventes en ligne de Darty, France Loisirs et Etam nous apparaissent significativement surestimées.

 

Précisons enfin que les ventes en ligne mentionnées pour Rue du Commerce incluent très probablement le volume d'affaires de la Galerie, la marketplace du site marchand. En revanche, tel n'est pas le cas des ventes indiquées pour Priceminister.


Autour du même sujet