Jérôme Letu-Montois (E-marketing Paris) "Le real-time marketing a révolutionné la relation entre la marque et ses clients"

Le directeur du salon e-marketing Paris, consacré au thème du marketing en temps réel, revient sur les nouveautés de l'édition 2013.

JDN. Pourquoi avoir choisi le real-time marketing comme thématique principale du salon E-marketing Paris 2013 qui se tiendra les 29 et 30 janvier ?

013 sunlight image 275
Jérôme Letu-Montois est directeur du salon E-marketing Paris 2013. © S. de P. E-marketing Paris

Jérôme Letu-Montois. Si nous avons décidé de faire de cette problématique le cœur des deux jours qui constitueront le salon E-marketing, c'est tout simplement parce qu'elle questionne la capacité des annonceurs à délivrer le bon message, au bon moment, à leurs clients, sur tous les appareils. En 2012, on a vu des termes tels qu'"ad-exchange", "mobilité" ou "multi-canal" se populariser et avec eux, un nouveau challenge : le marketing en temps réel.

Cette nouvelle pratique se trouve à la convergence de beaucoup de thèmes que nous désirions aborder le temps du salon. Je pense notamment à un autre sujet fort : le big data qui sera évoqué par Grégory Gazagne, le directeur général de Criteo pour l'Europe du Sud et l'Amérique latine. On trouve en point de mire, par exemple, la question du juste équilibre entre protection de la vie privée de l'internaute et gestion d'une multitude d'informations émanant de ce client.

Quelles seront les nouveautés de cette édition 2013 ?

La déclinaison de notre programme traduit d'abord notre volonté de clarifier les choses auprès de notre visitorat. En 2012, le terme "conférence" englobait toutes les prises de paroles. Ce n'est plus le cas et nous distinguons les conférences plénières, qui sont les temps forts de l'évènement, des keynotes, prises de parole très pédagogiques par un intervenant, ou des ateliers solutions, proposé par nos partenaires commerciaux. Il était nécessaire de repositionner cette nouvelle édition alors que les autres salons ne cessent d'affiner leurs offres et que nous entrons en concurrence avec des acteurs tels qu'Adobe ou Microsoft qui lancent des évènements propriétaires. Nous avons également voulu nous différencier du salon E-commerce Paris avec lequel, finalement, nous avions (un peu) trop de ressemblance, pour retrouver notre identité e-marketing.

D'un point de vue purement organisationnel, nous avons pris la décision de réunir géographiquement les intervenants appartenant à une même thématique, afin de faciliter l'expérience visiteur. Le second étage sera ainsi dédié au social marketing. Nous avons également lancé un espace Agora au sein duquel les exposants peuvent se livrer à une intervention de 20 minutes pour présenter leur stand.

Comment conseillez-vous aux visiteurs de s'organiser pour profiter au mieux de leur temps sur E-Commerce Paris 2012 ?

Si l'entrée est gratuite et accessible à tout le monde, je leur conseillerais d'abord de se pré-enregistrer sur le site de l'édition afin de s'épargner le temps d'attente que l'afflux massif de visiteurs, le premier jour, pourrait provoquer. Le site Internet me semble, à ce titre, un outil indispensable pour préparer sa visite, ne serait-ce que pour identifier en amont les conférences qui vous intéressent le plus, les acteurs que vous aimeriez rencontrer, afin pourquoi pas de les contacter. Nous n'avons pas d'outils de prise de rendez-vous en one-to-one mais des espaces, plus calmes, ont été prévus pour ceux qui voudraient réseauter.


 Informations et inscriptions sur E-marketing Paris 2013


Autour du même sujet