Regarder sa télévision où que l’on soit : une idée promise à bel avenir

L’avènement de la TMP est enfin arrivé. Le consommateur va maintenant vouloir la télé, la vraie, pas celles des opérateurs.

Là où les offres de Télévision Mobile Personnelle telles qu'elles sont envisagées aujourd'hui ne promettent de pouvoir regarder, depuis des équipements spécialement conçus à cet usage (DVB-H), que quelques chaînes, nous sommes parvenus en nous basant sur des  protocoles standards à libérer la télévision des lieux où elle était enfermée.

Les équipements mobiles se multiplient (smartphones, iPhones, iPad...) et sont devenus des extensions naturelles de la télévision. Et il semblera bientôt évident aux utilisateurs de ne pas être limités à un usage local des services auxquels ils ont souscrits et pour lesquels ils paient le prix fort (abonnement à des chaînes payantes/redevance télé). Les avancées technologiques récentes ont permis à un marché longtemps phagocyté par les opérateurs et les équipementiers de prendre son essor. Les terminaux mobiles évolués, à savoir les smartphones et les équipements mobiles WiFi se généralisent.

Si beaucoup de questions se posent encore concernant la saturation des réseaux, les opérateurs cherchent désormais à offrir à leurs clients une variété toujours plus grande de services multimédia performants. Les avancées effectués en matière d'encodage vidéo permettent enfin de bénéficier d'une image d'une grande netteté et d'une fluidité sans pareille sur de petits écrans, tout en limitant les besoins en bande passante et en consommation data, sur des réseaux par ailleurs plus rapides et plus optimisés.

Pour toutes ces raisons, on peut s'attendre à voir émerger de nouvelles attentes. Et la prochaine étape, c'est le consommateur qui va l'initier en réclamant de nouveaux services. La vidéo à la demande ne lui suffira pas, il voudra profiter lors de ses déplacements des mêmes émissions que celles auxquelles il a accès chez lui. Aux mêmes horaires.  Il voudra profiter de la centaine de chaînes de son bouquet TV, pas seulement les programmes que l'on voudra lui imposer.
Il voudra la télé, la vraie, pas celles des opérateurs.

Un service logiquement intégré dans les offres des FAI
La Slingbox a permis de libérer la TV du salon, puis de la maison, et même de lui faire franchir les frontières. Les opérateurs, soucieux de fournir à leurs clients toujours plus de valeur pour un prix relativement stable, commencent à envisager la possibilité d'intégrer à leurs boxes les technologies qui permettront d'envoyer les contenus vidéo bien au-delà de leur réseau local.

L'usage semblera bientôt évident et il sera perçu comme naturel à chacun de regarder sa propre TV depuis les transports en commun, depuis son lieu de vacances, ou sa résidence secondaire, sans avoir à multiplier les abonnements et les équipements.
Mais il reste encore un peu de chemin à parcourir.

Aux Etats-Unis, l'opérateur Verizon Wireless a sauté le pas en offrant à ses clients LTE un service reposant sur la Slingbox 120 qui leur permet de regarder leur télévision sur leurs smartphones. Ce faisant, Verizon a développé rapidement un service de télévision mobile personnel sur mesure pour lequel la société n'a pas eu à investir dans des infrastructures extrêmement coûteuses.
D'autres suivront.

Les marchés européens suivent cette évolution avec attention pour, le cas-échéant, s'engouffrer dans la brèche. Une fois encore les technologies sont prêtes à être intégrées et mises en oeuvre. Elles n'attendent plus que la demande.  Et l'offre.
Gageons que cette fois, l'évolution sera plus rapide.

Autour du même sujet