Ami(e) du Web, qui veux-tu devenir ?

Le Web, les Webards, et l’enivrement du tourbillon.

Ça y est, c’est déjà la fin septembre : le calme estival est bien loin maintenant, les urgences du quotidien ont repris le dessus… Heureusement qu’on travaille dans le Web : gérer mille choses en même temps, tester des nouveautés en permanence, suivre nos résultats quasi en temps réel, rencontrer des gens venant de tous horizons, apprendre encore et toujours… C’est jubilatoire tout ça !
Et ? Ce serait tout ? Bosser, oui. S’éclater au boulot, oui. S'amuser avec ses amis, oui. Dédier son temps à sa famille, oui, bien sur. Oui, oui, oui ! Mais on s'arrêterait là ?

Et puis 2 questions, posées à l’improviste par un ami :

  • « Qui veux-tu devenir ?
  • Comment t’améliorer pour le devenir ? »
Déclic : évidemment, c’est ça les vraies questions !
Tourbillon jubilatoire du Web, urgences du quotidien, vous m’aviez enivrée ! Je me suis passionnée pour vous, et vous m’avez fait oublier que je pouvais avoir plus grande ambition !
Soulagement de retrouver les vraies questions. Même si ça implique qu'il est possible de s'améliorer, et donc… beaucoup boulot en perspective ;)
 
Et inquiétude justement devant l’ampleur de la tâche : parce que derrière ces questions là, il y a forcément une dimension de l’Autre qui intervient, au niveau du monde. Ampleur de la tâche aussi parce que, avant de m’occuper de l’Autre, je dois être bien avec moi-même… et malheureusement, les axes d’amélioration sont…, hum…, plutôt nombreux : qu’ai-je fait de mal dans ma vie ?, serai-je capable de ne plus faire ce mal dans la même situation ?, qu’ai-je pensé être une réussite, et qui en fait n’en est pas une ?, ou l’inverse ?, quels sont mes principaux défauts ?, comment pourrai-je les maîtriser ?, le chemin pour m’améliorer sera long et difficile : y arriverai-je un jour, ne serait-ce que suffisamment, pour devenir ce que je voudrais devenir ?, … La liste est longue. J’aurais aimé qu’on me pose ces questions 20 ans plus tôt !
Et bonheur surtout, car rien que le fait de se poser ces questions fait changer de dimension, de vision sur le monde, de relation avec les autres : tout prend un autre sens, tout s’enrichit. J’ai même l’impression d’avoir déjà évolué, de m’être déjà un peu améliorée (sans commentaire svp ;)).

Bon, de vous à moi, je dois avouer que je n’ai pas encore répondu à tout ça : je ne sais même pas par quel bout commencer… Du coup, je me disais que ça serait certainement intéressant de partager ces interrogations avec vous, mes pairs, histoire d’avoir d’autres éléments de réponse, de grandir grâce à vous, d’essayer d’avancer…
J’espère qu'au passage ce papier vous donnera envie de vous interroger, peut-être d’échanger autour de vous… Et si vous avez des bonnes idées, je suis preneuse.
Parce qu’au final, le besoin est grand d’améliorer ce monde !
Et si on s’y mettait tous ?

Autour du même sujet