Est-ce la fin du Community Management ?

Avec les changements d’algorithmes des services Web et des réseaux sociaux, notamment Facebook, pour tendre vers moins de portée naturelle et de viralité et encourager les contenus sponsorisés, est-ce la fin annoncée du Community Management ?

Dans un excellent billet, une blogueuse annonça, déjà il y a quelques mois, la fin du Buzz, rendu impossible avec la chute de la viralité naturelle. Rappelons que le buzz, phénomène émergent du web social, est le fruit du partage et non de la publicité.
Une pensée au passage à Google, la plus grande régie publicitaire au monde, qui après avoir monétisé à mort son moteur de recherche puis sa plate-forme vidéo (Youtube), n’hésitera surement pas, si ce n’est en cours, à monétiser sa plate-forme sociale (Google+).
Nous oublions ici et ailleurs une variante très importante du Community Management : le off-line.
Nous omettons presque systématiquement depuis l’avènement des réseaux sociaux que les communautés existent depuis la nuit des temps et qu’elles se géraient et s’auto-régulaient sans le levier informatique. Les activités Off-line sont, même avec un fort soutien on-line, nécessaires, voire vitales à l’existence, la cohésion et la pérennité d’une communauté. C’est pour cela qu’on organise des meet-ups, des formations, des randonnées, des mornings, des after-works, etc. Rien ne vaut le réel malgré la fascination, l’effet de mode et l’efficacité que peut promettre le virtuel.
Que fera donc le Community Manager sur Facebook et autres plates-formes sociales s’il ne peut toucher sa communauté ? Il achètera (ou se fera acheter) sans doute s’il a les moyens du post sponsorisé, du mot clé, du promoted tweet et des bannières publicitaires pour maximiser son impact. Il pourra garder ses bons réflexes de CM : Conversationnel, dialogue, réactivité, créativité, curation, valeur ajoutée, reporting,… mais sera obligé d’intégrer de nouvelles compétences et une nouvelle façon d’exister dans le web social.

Et ce n’est qu’un retour aux sources et aux bons vieux principes qui ont fait la pluie et le beau temps des médias traditionnels. 
Doit-on jeter à la poubelle tous les billets de blog, les guidelines et les bonnes pratiques traitant le CM et le déploiement sur les médias sociaux selon l’ancien paradigme ?
Il est clair qu’on ne peut statuer à ce stade de la réflexion sur la fin du Community Management mais une chose est sûre, le Online Community Management tel qu’on l’a jusqu’à présent connu et appréhendé est déjà mort.

Blog / Plates formes