ApplePay : opportunité ou danger ?

Les achats mobiles connaissent aujourd’hui un véritable essor, tendance confirmée chez HiPay puisqu’ils représentent aujourd’hui près de 11 % des transactions. C’est dans ce contexte qu’Apple a annoncé ces derniers jours le lancement d’ApplePay.

Cette solution de paiement permet aux détenteurs d’iPhone 6 et 6Plus de payer avec leurs smartphones D’abord déployée aux Etats-Unis, cette technologie pourrait arriver en France rapidement.

Une annonce qui connaît un fort retentissement médiatique

Les achats mobiles connaissent aujourd’hui un véritable essor, tendance confirmée chez HiPay puisqu’ils représentent aujourd’hui près de 11% des transactions. C’est dans ce contexte qu’Apple a annoncé ces derniers jours le lancement d’ApplePay. Cette solution de paiement permet aux détenteurs d’iPhone 6 et 6Plus de payer avec leurs smartphones D’abord déployée aux Etats-Unis, cette technologie pourrait arriver en France rapidement. Une annonce qui connaît un fort retentissement médiatique où enthousiasme et appréhension se mêlent.
Grâce à ApplePay, il sera en effet bientôt possible d’utiliser son iPhone comme moyen de paiement dans les boutiques physiques et en ligne. Concrètement, les utilisateurs pourront régler leurs achats grâce à leur compte Apple/iTunes en ayant préalablement enregistré les données de leur carte bancaire. D’un point de vue stratégique, Apple a l’avantage de contrôler à la fois le hardware (ici l’iPhone), la solution de paiement et la base utilisateurs (les porteurs de comptes iTunes).
Des partenariats stratégiques avec des systèmes de paiements (Visa, MasterCard…) viennent parfaire l’offre. Sans oublier que la marque bénéficie de moyens marketing colossaux. Malgré son manque d’expérience dans le secteur des paiements, Apple dispose donc de toutes les ressources nécessaires pour réussir ce nouveau challenge.

Quid de la sécurité ?

Ces dernières semaines, le piratage des clouds de certaines célébrités américaines a suscité une vive polémique et ravivé les inquiétudes concernant la protection de nos données personnelles. L’arrivée d’une telle solution de paiement ne laisse donc personne indifférent.

Le paiement est une industrie complexe et stratégique où rien n’est fixé d’avance

Google Wallet, la solution de paiement Google, précurseur d’ApplePay n’a pas véritablement rencontrée le succès escompté en dehors de son écosystème. Samsung, de son côté, prépare son offensive avec l’annonce d’un partenariat avec Paypal. Ainsi, même si Apple a toutes les cartes en main pour réussir, rien ne garantit encore son succès. De plus, on peut se demander ce qu’il en est pour les générations précédentes d’IPhones qui ne bénéficient pas de la technologie ApplePay mais qui sont actuellement les plus utilisées. Enfin, la question de la sécurité des personnes peut se poser. Les iPhones sont des téléphones très convoités par les pickpockets.
Si l’on en croit une dernière étude publiée par Electronista Staff, un IPhone avait déjà 65 % de chance supplémentaire d’être volé qu’un autre smartphone. Qu’en est-il des iPhone 6 et 6 plus quand on sait qu’ils sont à la fois téléphone et moyen de paiement ?

L’industrie du paiement : un secteur très règlementé

Dans l’industrie du paiement en ligne, la sécurisation financière est au cœur des préoccupations.
A l’heure où les achats sur Internet augmentent de manière exponentielle, tout est mis en œuvre pour limiter la fraude.
Les activités de service de paiement sont très réglementées, que ce soit par la mise en place du standard PCI DSS par les principaux réseaux de cartes (Visa, MasterCard, American Express…) ou par les réglementations de plus en plus strictes des autorités européennes. Pour exercer dans ce secteur, il faut être détenteur d’une licence qu’elle soit celle d’Etablissement de Paiement ou bien d’Emetteur de Monnaie Electronique. Ces normes de sécurité nécessitent de lourds investissements tant au niveau technique qu’administratif.
Nous surveillons de près l’évolution de la méthode de paiement offerte par Apple. Notre rôle est de pouvoir proposer un véritable laboratoire en matière de paiement pour nos clients. A terme, si les consommateurs la plébiscitent, que nous constatons une réelle demande de la part de nos e-marchands et que le produit respecte les normes de sécurité sur nos marchés, nous ne sommes pas fermés à l’idée de l’intégrer sur notre plateforme.

Autour du même sujet