Le marketing Push et Pull numérique sur internet

Le marketing Push et Pull numérique est très peu connu, c'est pourtant la bataille majeure qui se prépare sur Internet pour déterminer jusqu'à quel point l'information que nous obtiendrons sera libre ou contrôlée.

Peu de personnes connaissent les notions de stratégie Push et Pull, c'est pourtant le facteur le plus important de l'évolution actuelle du marketing numérique. La définition originale du marketing Push est de pousser le produit vers le client grâce à la force de vente et au marchandisage alors que le Pull est d’amener le client à aller chercher le produit grâce à la publicité.

La définition peut aussi s’appliquer à l’information numérique; nous allons essayer de voir comment les différents médias l’utilisent.

Google 

Au départ, Google est le média Pull par excellence, le consommateur va y rechercher l’information qu’il désire, quand il le désire. L’apparition des AdWords a néanmoins permis à Google de mettre en place une stratégie complémentaire Push. Les clients peuvent pousser leurs annonces en première page en fonction du prix qu’ils paient par « clic » ou par impression. Les nouvelles possibilités proposées par Google de  couplage des AdWords avec les adresses courriel d’un fichier client en fait un outil encore plus précis par le marketing ciblé.

Google et les autres moteurs de recherche sont donc des hybrides dont la stratégie Push est bâtie sur stratégie initiale Pull, et ils doivent garder une apparence de Pull sous peine de disparition.

Facebook

Au départ, Facebook n’est ni un média de Push ni de Pull, c’est un réseau social de partage d'information entre membres. Pour rentabiliser l’entreprise, Facebook pousse maintenant des articles, mais aussi des annonces publicitaires auprès de ses membres, Facebook est donc aussi devenu un média hybride qui assoit sa popularité sur sa vocation initiale qui est le partage mais nous lisons en priorités les publicités qui sont ciblées vers nous ainsi que les informations que l'algorithme de Facebook sélectionne en fonction de nos préférences, nous avons de bonnes chances de lire ce que nous avons envie d'entendre tout en ayant l'impression d'être libre de nos choix de lecture, pourquoi ? parce que sous les apparence d'une lecture choisie Pull, on nous pousse de l'information.

LinkedIn

LinkedIn suit à peu près la même démarche que Facebook, au départ un réseau de partage entre professionnels qui se rentabilise par des informations poussées vers des membres, mais aussi par des abonnements assez onéreux auprès de la version Premium qui permet d’obtenir des informations sur les cibles, mais aussi de les contacter.

Twitter

Le cas de Twitter est plus ambigu; il permet de passer des informations auprès d’individus ciblés par l'arobas (@) ou les centres d’intérêt grâce aux hashtags (#). Par contre, la publicité n’est pas encore apparente. Sachant que le réseau perd de l’argent de manière régulière, il y a fort à parier qu’il sera bientôt possible d’augmenter le nombre de caractères dans les messages et que la publicité va faire son apparition.

En conclusion, les moteurs de recherche et réseaux sociaux sont au départ des médias permettant d’aller chercher de l’information grâce à une stratégie Pull, mais la nécessité de rentabilisation et la mainmise des spécialistes du marketing les transforment de plus en plus en système pour pousser de l’information.

Ces réseaux numériques sont les "représentants de commerce" ou les "vendeurs au porte-à-porte" du futur, tout en essayant d’en donner l’image propre et non contrôlée, ils contrôlent et poussent une bonne partie de leur information vers nous, sans même que nous en rendions compte, c’est le summum de la publicité et de la communication !

Autour du même sujet