Que va sortir Google à la rentrée ?

Trois mois après les annonces de la conférence Google I/O, où en est Google ? Voici un petit résumé de ce que nous réserve le groupe pour la rentrée.

Voici ce que Google a dans ses tiroirs pour la rentrée : 
Projet ARA

Le projet ARA, mené par l'équipe ATAP et présenté pour la énème fois à la conférence Google IO 2016 a finalement été annulé. Cette nouvelle à été confirmée par le fondacteur du projet Dan Makoski sur le site de 9to5google.com.

Pour rappel ce projet avait pour but de concevoir un téléphone modulaire, composé de plusieurs briques interchangeables, permettant de personnaliser son smartphone avec le hardware de son choix. Il avait déjà connu plusieurs transitions (qui étaient plutôt des retours en arrière). Au début, le caractère modulaire devait concerner l'ensemble du téléphone. Mais rapidement, l'écran, le processeur, le GPU et la RAM devinrent fixes, ce qui réduisait déjà l’intérêt du projet (seule la coque étant alors interchangeable).

Ce coup d'arrêt s'explique par le fait que ATAP donne deux ans à ses projets pour devenir viables et commercialisables. ARA était déjà donc une exception puisque cela faisait 3 ans que l'équipe travaillait sur ce projet. Pendant ce délai, Google avait réussi à réunir des constructeurs de renom autour de la table pour participer à la production des nombreux modules nécessaires à son éclosion. Mais le géant se heurtait encore à des obstacles techniques complexes (surchauffe, taille du téléphone...) qui l'ont contraint à l'abandon.

Bien sûr, Google n'a pas tout perdu dans cette aventure. Le groupe a en effet progressé tant sur les parties hardware que software, notamment sur la possibilité d'ajouter des modules à chaud (plug & play) sur Android.

Google Allo et Duo

Annoncée à I/O, nous n'avons toujours pas de date de sortie pour l'application de chat Google Allo. A priori selon un responsable de Google, Allo sortirait prochainement. Pourquoi un tel retard ? En effet à l'image de Google Photo, Google a normalement l'habitude de rendre disponibles ses applications le jour de leur annonce à Google I/O. Mais cette année a fait exception : Google Duo et Google Allo n'étaient pas disponibles immédiatement.

D'après nos hypothèses, ce retard concernerait plus l'assistant que l'application en elle-même. En effet, outre l'aspect messagerie, la vraie spécificité d'Allo, qui pourrait inciter les gens à abandonner Whatsapp, est bien l'assistant. Le développement du Google assistant aurait pu prendre du retard du fait de la difficile compréhension par les machines du langage humain. Lors de sa conférence dédiée à l'IA lors de l'I/O 2016, Google expliquait déjà que les principales difficultés résidaient dans la capacité de l'IA à comprendre les requêtes de l'utilisateur.

De son côté Google Duo a connu un succès assez significatif pour une sortie en plein mois d'août puisqu'elle s'est placée en première place du . Reste à savoir si cela préfigure d'une réelle incursion de Google sur l'un des domaines les plus prisés par les géants du Web.

Projet Tango

Comme annoncé en juin et représenté à l'IFA 2016, Lenovo sort donc le premier smartphone intégrant la technologie Tango : le Lenovo Phab2 Pro. Google Tango permet au téléphone de comprendre son environnement via de multiple capteurs. Ces données permettent de faire de la localisation indoor et offrent des fonctionnalités de réalité augmentée très avancées.

Android et Daydream

Nougat, la dernière version de l'OS Android est finalement sortie cet été avec son lot de nouveautés :

  • Nouveau système de notification
  • Optimisation du système
  • Multi-fenêtrage

Mais Android Nougat était annoncée avec Daydream (plateforme de réalité virtuelle) pour une sortie en fin d'année. Google prépare une conférence de presse en octobre, vraisemblablement dédiée à l'annonce de la nouvelle gamme de téléphones Pixel et au nouveau Chromecast 4k. Nous attendons donc aussi l'annonce du premier casque de réalité virtuelle de Google, certifié Daydream.

Google Home

Prévu pour la fin de l'année, Google Home pourrait également être (re)présenté lors de cette conférence de presse. Google Home s'appuyant sur le même assistant que Google Allo, une sortie prochaine d'Allo pourrait signifier que l'assistant est "prêt" et donc que le Google Home l'est aussi.

Pour rappel, le Google Home est un Amazon Echo "like" (agent virtuel centralisé), c'est-à-dire avec lequel on peut interagir avec le contenu web et d'autres objets connectés via commande vocale. Il est également capable de s'intégrer avec des dispositifs de maison connectée et en particulier avec un Chromecast pour diffuser de la musique ou des vidéos.

Les Google APIS

La Google speech API est maintenant en bêta ouverte et est donc disponible à tous les développeurs désirant ajouter de la reconnaissance vocale à leur projet. Pour avoir testé de mon côté cette API, j’ai pu constater que la reconnaissance vocale est bluffante et que l'API est très facile d'utilisation.

La Google recognition API permet quant à elle d'utiliser le moteur de reconnaissance visuelle de Google. Cette API très puissante permet entre autres de reconnaître plusieurs éléments dans une image, d'extraire du texte, voire interpréter les sentiments exprimés par une personne sur l'image. De même, cette API est disponible pour les développeurs souhaitant l'utiliser.

Si Google est reconnu comme l'acteur de la Silicon Valley le plus avancé en matière d'Intelligence Artificielle, il reste très attendu dans la concrétisation de cette avance sous forme de produits et services de masse. Le Google Assistant pourrait ainsi être son bras armé dans la bataille qui fait rage sur les applications de messagerie et agents virtuels centralisés. Mais comme Google l'a déjà démontré à maintes reprises à ses dépens, être le meilleur technologiquement parlant ne suffit pas nécessairement pour remporter la mise. L'adoption par les utilisateurs est seule juge. On ne peut donc à ce jour que spéculer sur les vainqueurs de ces marchés d'avenir encore balbutiants. Reste que la capacité du géant à multiplier les projets, à les financer, mais aussi à leur donner un coup d'arrêt brutal si nécessaire, lui donne l'avantage.

Google