Quatre grandes tendances business repérées au MWC 2017

Quatre grandes tendances business repérées au MWC 2017 Dans les allées du Mobile World Congress de Barcelone, les voitures connectées côtoient les offres de réalité virtuelle B2B, les robots embarquant une IA et les infrastructures 5G.

Les 50 000 professionnels qui franchiront cette année les portes du Mobile World Congress de Barcelone viennent pister les dernières innovations technologiques. Le JDN les a suivis et tire ici le portrait des quatre tendances phares à retenir pour l'édition 2017 de ce salon high-tech, qui a démarré le 27 février.

Les pros embarquent dans le monde de la réalité virtuelle

Au stand de Qualcomm, des businessmen font la queue pour essayer des casques de réalité virtuelle (VR). Pendant les deux minutes que dure cette expérience immersive, ils sont dans la peau… d'un Power Rangers. " Cette présentation n'est pas uniquement gadget : elle permet à Qualcomm de montrer à ses prospects la puissance de cette technologie qui peut être mise au service de leur entreprise", souligne un porte-parole du groupe américain. Une ambiance lunaire règne également chez Samsung, quelques mètres plus loin. Des visiteurs en costume-cravate sont projetés via leur casque VR dans une station spatiale où ils flottent en apesanteur.

Samsung propose à ses visiteurs d'embarquer dans une station spatiale grâce à la réalité virtuelle. © Lélia de Matharel - JDN

Ces outils initialement grand public commencent à être commercialisés sur le marché BtoB. " Audi utilise par exemple nos casques dans certaines de ses concessions en Allemagne pour permettre à ses prospects de choisir la couleur du cuir de leurs sièges et les options qu'ils veulent ajouter à leur nouvelle voiture ", explique Oliver Wohler, directeur des ventes pour HTC Vive en Allemagne.

La start-up polonaise VR Visio développe depuis sa création en mars 2016 des applications de réalité virtuelle, en grande partie pour les professionnels. " Nous avons notamment des clients dans le monde de l'immobilier ou de l'ameublement ", indique Frederic Raducki, project manager chez VR Visio. Les agences mettent sur la tête de leurs clients des casques de VR pour les aider à imaginer à quoi ressemblerait leur salle de bain s'ils y mettaient une douche ou une baignoire en coin. La pépite, qui compte aujourd'hui 20 salariés, espère doubler ses effectifs en 2017.

Les robots dotés d'une intelligence artificielle arrivent

Le commerce bot de SK Telecom est doté de reconnaissance visuelle. © Lélia de Matharel - JDN

D'ici 2040, des robots basés sur une intelligence artificielle seront plus nombreux que les humains, soit plus de 10 milliards, affirme posément Masayoshi Son, le fondateur et PDG du géant japonais des télécoms Softbank pendant une conférence au MWC. Et de poursuivre : "ils seront présents dans les entreprises et chez les particuliers. Leur design sera adapté à leur utilisation. Certains seront bipèdes, d'autres dotés de centaines de pates… ". Depuis mars 2015, son groupe possède 95% des parts d'Aldebaran Robotics, une entreprise française avec laquelle il a notamment développé les robots Pepper et Nao.

Le robot Ijini est capable de surveiller la maison de son propriétaire. © Lélia de Matharel - JDN

Un avis que partage le CTO de l'opérateur coréen SK Telecom, Alex Jinsung Choi, qui encourage le public à aller visiter le stand de son groupe. L'entreprise y présente pour la première fois quatre prototypes de robots dotés d'une intelligence artificielle. Selon un porte-parole de SK Telecom, 60% des professionnels qui ont visité l'espace de démonstration dans la journée du 27 février ont été convaincus par le " commerce bot ", un androïde équipé d'un logiciel de reconnaissance visuelle, capable de regarder un client dans les yeux pour lui vendre un article en magasin.

SK Telecom met également en avant sur son stand Ijini, un robot domotique roulant développé en partenariat avec la start-up Innoplaylab. Grâce aux caméras dont il est doté, il est capable de surveiller la maison de son propriétaire pendant son absence et de lui envoyer les images sur son smartphone en cas d'intrusion. " Notre petit droïde sera commercialisé d'ici deux mois en Chine, en Thaïlande et en Russie ", indique Denny Kim, le PDG de la jeune pousse.

Des voitures, des voitures, des voitures

© ​Lélia de Matharel - JDN ​

Cette année, le MWC s'est déguisé en salon de l'automobile. Jaguar, BMW, Ford… Difficile de se déplacer dans les allées sans tomber nez à nez avec le stand d'un grand constructeur ou d'un opérateur télécom qui présente le véhicule d'un partenaire connecté par ses soins. Le groupe tricolore Peugeot, qui a réservé un espace de démonstration au Mobile World Congress pour la première fois cette année, y présente en exclusivité son premier concept car autonome.

L'opérateur AT&T espère quant à lui transformer les voitures en smartphones sur roues (et donc leurs fabricants en futurs clients). Le telco a créé des cartes SIM dédiées au monde de l'automobile. Depuis leur lancement en 2015, il a conquis 22 constructeurs, comme General Motors ou Honda. " Nous avons connecté près de 12 millions de véhicules à notre réseau aujourd'hui ", affirme Guillaume Pasquier, vice-président des ventes d'AT&T en France et au Benelux.

Les premières offres 5G voient le jour

La 5G n'est plus un fantasme. Même si les normes de ce standard de communication nouvelle génération ne seront pas officielles avant 2019, des indications techniques fournies par les régulateurs ont permis aux acteurs du monde des télécoms d'avancer. Nombre d'équipementiers et d'opérateurs présentent cette année au Mobile World Congress de Barcelone leurs premières offres concrètes basées sur la 5G (qui transmet les données au minimum 10 fois plus vite que la 4G), destinées aux professionnels du secteur qui veulent commencer à déployer leur infrastructure.

Lors de sa conférence de presse organisée en marge de l'évènement le 26 février, Samsung a dévoilé son premier portfolio de produits 5G, qui sera disponible dès cette année. " Nous allons notamment commercialiser l'infrastructure réseau de base permettant de faire transiter des données en 5G. Ces équipements ont déjà été testé avec succès dans plusieurs régions du globe, notamment aux Etats-Unis ", précise le président de Samsung Electronics America Tim Baxter.

Nokia a également présenté dimanche sa première plateforme d'accès radio Air Scale, capable d'émettre et de recevoir des ondes en 2G, 3G, LTE, mais également en 5G. Qualcomm lève quant à lui le voile sur son premier modem capable de moduler des signaux émis en 5G, qui sera commercialisé en 2019.

Et aussi au MWC

Samsung / HTC