Android capte 60% des utilisateurs mais à peine 20% du trafic Web

Si l'OS de Google a réussi à séduire de plus en plus d'utilisateurs, ces derniers ne semblent pas être de gros consommateurs de services Web.

Les nouvelles se suivent mais ne se ressemblent pas pour Google. Il y a quelques jours c'est le cabinet IDC qui révélait qu'Android est, dans le monde, le leader incontesté en termes d'appareils vendus, avec une part de marché avoisinant les 60% sur le parc des smartphones, contre 23% pour Apple. Mais selon NetMarketShare, les appareils d'Apple comptent pour plus de 60% du trafic Web mobile, alors que ceux d'Android ne représentent que 20%.


Cette différence entre utilisateurs et utilisation interroge forcément sur le profil des détenteurs d'Android, lesquels ne semblent pas très enclins à consommer une fois leur appareil acheté. Elle conforte ainsi les développeurs dans leur volonté d'aller en priorité sur iOs et questionne sur la capacité de Google à réussir à créer un véritable business model autours de son écosystème Android. Le procès qui l'avait opposé à Oracle avait ainsi permis de découvrir que depuis 2008, son OS ne lui avait rapporté que 550 millions de dollars, alors que sur la même période, le partenariat avec Apple autour de l'activité de recherche et de Google Maps, lui avait permis à lui seul de réaliser 4 fois plus de bénéfices.

 

Après le succès très relatif d'Android sur tablettes, seul le Kindle Fire ayant réussi à tirer son épingle du jeu, on peut penser que le lancement du Galaxy SIII de Samsung sera suivi avec attention par l'exécutif de Google. Les 9 millions d'exemplaires précommandés sont d'ailleurs un premier motif de satisfaction.

Google / Android