Le trafic de données mobiles sera multiplié par 10 en 5 ans en France

Porté par la consommation de vidéos et par la bande passante accrue offerte par la 4G, le trafic mobile s'apprête à exploser en France comme dans le monde, prédit Cisco.

Le trafic mondial de données mobiles sera multiplié par 11 d'ici 2018 pour atteindre 190 milliards de gigaoctets, contre 18 milliards de Go en 2013, prédit Cisco dans son Visual Networking Index. En cinq ans, le nombre de connexions mobiles ne passera en revanche que de 7 à 10,2 milliards. La croissance du trafic proviendra donc bien moins de l'augmentation du nombre d'utilisateurs ou de points de contact que des usages, et en particulier de l'essor de la consommation de vidéo. Cisco estime en effet qu'en 2018 elle comptera pour 69% du trafic de données mobiles, au lieu de 53% l'an dernier. D'où le classement des plus gros consommateurs de bande passante réalisé par l'équipementier télécoms, qui derrière Facebook accorde à Youtube et Netflix les 2ème et 3ème places.

En 2018, chacun possèdera environ 1,4 terminal mobile. Et c'est dès 2016 que le trafic sur tablettes dépassera le trafic sur ordinateurs portables. Le nombre de tablettes dans le monde sera d'ailleurs multiplié par 5 ou 6 d'ici 2018. Côté smartphones, dont le nombre doublera ou triplera entre 2013 et 2015, ils offriront à cette échéance une vitesse de connexion aussi rapide qu'un réseau fixe. Ceci notamment du fait du déploiement de la 4G. Les connexions 4G pesaient 3% des connexions mobiles et 30% du trafic de données mobiles dans le monde en 2013. En 2018, elles représenteront 15% des connexions mobiles et 51% du trafic de données mobiles.

En France, le trafic de données mobiles s'est élevé de 59% sur la seule année 2013 et sera encore multiplié par 10 d'ici 2018. La 4G comptait pour 1,5 % des connexions mobiles et 7% du trafic en 2013, mais devrait en 2018 générer un quart des connexions mobiles et 52% du trafic de données mobiles enregistré dans l'Hexagone.

CISCO / 4G