Brevets : pourquoi Apple réclame 2,2 milliards de dollars à Samsung

Apple demande 40 dollars pour chacun des 37 millions de terminaux vendus par Samsung depuis août 2011 supposés violer cinq de ses brevets.

Une semaine après le début du procès intenté par Apple contre Samsung pour violation de brevets, le fabricant américain vient de révéler le montant des dommages et intérêts qu'il réclame à son concurrent sud-coréen : 2,2 milliards de dollars. En effet, Apple estime que Samsung viole cinq de ses brevets dans les terminaux qu'il commercialise depuis 2011. Le Californien calcule que Samsung a vendu 37 millions de smartphones et tablettes entre août 2011 et fin 2013. Samsung n'a pas rendu public le chiffre d'affaires associé, mais Apple réclame 40 dollars pour chacun de ces terminaux, parmi lesquels les Galaxy S2 et S3 et la Galaxy Tab II 10.1.

Les avocats de la marque à la pomme déroulent leur argumentaire : "Apple a révolutionné le marché des dispositifs informatiques personnels, alors que Samsung a copié systématiquement les innovations technologiques et les produits d'Apple, les fonctionnalités et les designs, et a inondé le marché avec des produits contrefaits." Réponse du berger à la bergère : "Samsung a été un pionnier du secteur du mobile depuis les débuts de cette industrie. Apple a copié beaucoup d'innovations dans ses iPhone, iPad et iPod." Samsung reproche en effet à son rival d'avoir violé plusieurs de ses brevets en concevant les iPhone 4 et 5, les iPad 3 et 4 ainsi que le MacBook Pro.

Lors du premier procès qui avait opposé les deux firmes sur des questions de brevets, mi-2012, le Sud-coréen avait été condamné à verser 930 millions de dollars de dommages et intérêts à l'Américain (lire l'article Samsung paiera 930 millions à Apple mais ses produits restent en vente, du 06/03/2014). La procédure d'appel n'a pas encore abouti. Le champ d'application de l'infraction supposée de Samsung étant bien plus étendu aujourd'hui, l'enjeu de ce second procès est encore plus élevé. Cependant, Samsung pourra cette fois-ci compter sur l'appui de Google, puisque quatre des cinq brevets examinés concernent directement Android.

Lors de la première semaine du procès, qui devrait durer un mois, ont été rendus publics un certain nombre de documents internes. Ceux-ci apparaissent particulièrement révélateurs de l'obsession réciproque des deux rivaux (lire l'article Le procès Apple-Samsung révèle les dessous de la guerre entre les deux constructeurs, du 08/04/2014).

Apple / Samsung