A peine arrivé, Larry Page chamboule le management de Google

Le nouveau PDG du moteur crée six business units qui fonctionneront davantage comme des start-up au sein du groupe.

Quelques jours seulement après avoir pris ses fonctions de PDG de Google, Larry Page réorganise le management du groupe. Le co-fondateur du moteur a nommé jeudi 7 avril la nomination de six vice-présidents, chacun en charge de business units : Andy Rubin (mobile), Vic Gundotra (social), Sundar Pichai (Chrome), Salar Kamangar (Youtube et vidéo), Alan Eustace (recherche) et Susan Wojcicki (publicité), affirme le "Los Angeles Times". Chacun d'entre eux rendra directement compte au PDG. L'objectif de Larry Page est ainsi de permettre à ces unités de gagner en indépendance et de fonctionner comme des start-up à l'intérieur du groupe (lire l'article Larry Page ou le retour de l'esprit start-up chez Google ?, du 04/04/2011).


L'arrivée de Larry Page à la tête de Google a déjà entraîné le départ d'un des vice-présidents du groupe, le jour même de son entrée en fonction de PDG. Jonathan Rosenberg a ainsi quitté Google le 4 avril après avoir passé neuf ans (la compagnie elle-même n'existe que depuis treize ans). Il supervisait les équipes en charge de la gestion du portefeuille des produits et des stratégies de commercialisation de Google. A ce titre, il contrôlait les activités de conception, de création et d'amélioration de tous les produits Google destinés au grand public et aux professionnels.

Google / Google, Yahoo, Microsoft