Le stock d'adresses IPv4 est vide

Attendu depuis des années, l'épuisement des adresses IPv4 est arrivé. Place désormais à l'IPv6.

Une page de l'histoire d'Internet se tourne. Les dernières adresses IPv4 ont été distribuées mercredi par l'Icann, l'organisme mondial en charge des noms de domaines et des adresses IP. Cinq blocs d'adresses encore disponibles de 16 millions chacun ont été transmis aux registres Internet régionaux.

 

Une fois que ces adresses auront été attribuées, il n'y aura plus d'adresses IPv4 en réserve. Les spécialistes fixent à septembre prochain l'épuisement effectif de l'IPv4. Le stock d'origine était de 4,3 milliards d'adresses.

 

L'IPv6 représente désormais le passage obligé. Ce protocole existe depuis de nombreuses années, mais les professionnels de l'Internet ont souvent reporté leur nécessaire migration vers l'IPv6, dont les réserve sont pratiquement sans limites. Cette migration doit être faite notamment par les fournisseurs d'accès Internet (FAI) et les sites Web. Selon le patron de l'Icann Rod Beckstrom, le coût de la transition devrait s'élever à "des milliards de dollars" dans le monde.

 

L'organisation Isoc (Internet society) encourage les acteurs du Web à tester l'IPv6 le 8 juin prochain. Google, Facebook et Yahoo ont répondu à cet appel et testeront le nouveau protocole pendant 24 heures.

IPv6 / IPv4