Le SIG prévoit 2 millions d'euros pour refaire France.fr

Le portail de la France tombé en rade quelques heures après son lancement à l'été 2010 fait l'objet d'un nouvel appel d'offres pour un budget de 2 millions d'euros.

On efface tout et on recommence. L'un des plus beaux flops du Web gouvernemental, France.fr devrait connaître une nouvelle jeunesse dans les mains d'un nouveau prestataire. Le Service d'information du gouvernement (SIG) a publié le 1er février un appel d'offres pour la gestion du portail officiel de la France pour les 18 mois à venir. Il porte sur les "conseils en stratégie sur le développement et les évolutions du site au regard de son positionnement" et "la mise en oeuvre des stratégies arrêtées" pour France.fr. Le prestataire retenu par le SIG aura également en charge la maintenance fonctionnelle et technique du site ainsi que "la création et la réalisation d'interfaces graphiques interactives et animations graphiques". Il pourra accessoirement se charger de l'hébergement complet du site.


Le document donne par ailleurs quelques indications sur les nouveautés que le SIG veut apporter à France.fr. Des versions du site en langues non européennes sont notamment prévues ainsi que l'intégration d'un nouveau moteur de recherche. L'appel d'offres mentionne également une déclinaison du site pour les mobiles et les télévisions connectées. Tombé quelques heures après son lancement en grande pompe le 14 juillet 2010, France.fr avait été indisponible durant un mois, devenant la risée du Web francophone. L'an dernier, un budget de 1,6 million d'euros avait été arrêté pour 3 ans à ce projet, dont plus de la moitié avait été dépensée dès août 2010. Le budget prévisionnel pour les 18 mois à venir est désormais évalué à 2 millions d'euros.

Moteur de recherche / Hébergement