Google veut se refaire une image auprès des ayants-droits

Le moteur de recherche veut la suppression de contenus illicites sur ses sites et mettre en avant les contenus légaux.

Google veut montrer sa bonne foi aux ayants-droit. Le moteur de recherche a annoncé jeudi 2 décembre la mise en place de quatre mesures destinées à renforcer la protection du droit d'auteur sur ses sites. Ces dispositifs seront intégrés dans les prochains mois, explique le conseiller juridique du Kent Walker, sur le blog juridique de Google

 

Parmi ces mesures, Google annonce une meilleure accessibilité des contenus légaux depuis son moteur. S'il reste vague sur la façon d'accroître la visibilité de l'offre légale sur ses pages de résultat, le moteur explique "réfléchir à des méthodes qui rendront ces contenus plus simples à indexer et à trouver". Une modification de l'algorithme de Google afin de faire remonter systématiquement les contenus identifiés comme légaux ne serait pas à exclure.  

 

Google va également procéder au nettoyage de son service de saisie automatique de requêtes, qui suggère à l'internaute les recherches les plus fréquemment faites sur Google au fil de la frappe. Ce service a tendance à associer certains termes liés au piratage ("torrent", "megaupload", "streaming", etc.) à des noms d'œuvres protégées par le droit d'auteur, des films et de la musique la plupart du temps. Ce dispositif n'aura cependant aucune conséquence sur les résultats de recherche affichés par le moteur.  

 

Google promet aussi de répondre en 24 heures aux demandes de retrait de contenus litigieux de la part d'ayants-droit. Le moteur va pour cela développer des outils d'amélioration du processus de signalement de contenus sur tous les services de Google. "Pour les ayants-droit qui font un usage responsable des outils mis à leur disposition, nous réduirons notre temps de réponse en-deçà de 24 heures", ajoute le conseiller juridique du groupe dans son billet. 

 

Enfin, Google entend fermer les vannes d'AdSense aux sites pirates. Le réseau publicitaire de Google dédié aux sites tiers s'engage à perfectionner sa régie anti-piratage, chargée d'exclure les sites proposant des contenus illégaux. Cette amélioration devrait notamment reposer sur la collaboration active des ayants-droit, invités à signaler à AdSense tout site pirate membre de son réseau. Google s'empressera de supprimer leur compte si le signalement est légitime. 

 

Avec ces mesures, Google espère améliorer son image auprès des auteurs et producteurs de contenus, déjà échaudés par les initiatives du groupe dans l'édition ou sur les télévisions connectées. Fin novembre, le moteur a signé un accord en France sur la diffusion d'œuvres sur Youtube avec les sociétés de gestion collective des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), des auteurs multimédia (SCAM) et des auteurs dans les arts graphiques et plastiques (ADAGP).

Google / Google, Yahoo, Microsoft