Finances personnelles : l'éditeur de Quicken rachète Mint.com


L'éditeur du logiciel de finances personnelles Quicken met la main sur le pure player américain Mint.com pour environ 170 millions de dollars.

Deux ans à peine après sa création, le service américain de gestion de finances personnelles Mint.com a déjà trouvé acquéreur. Selon Techcrunch, L'éditeur de logiciels Intuit s'apprêterait à débourser 170 millions de dollars pour s'offrir la start-up. L'opération, qui n'est pas encore officielle, devrait faire l'objet d'une annonce dans les prochains jours.

Créé en 2007, Mint.com permet de centraliser sur une seule interface l'ensemble de ses produits bancaires. Ce service permet également de gérer le remboursement d'un prêt ou un plan d'économies personnel. Il propose même de comparer ses dépenses par postes aux autres habitants de sa ville de manière anonyme. En trois années d'existence, Mint a décroché de nombreuses récompenses, comme le Webby Award du meilleur service financier en 2009 (voir le diaporama Webby Awards : le palmarès 2009, du 12/05/2009).

Avec près d'un million et demi d'utilisateurs, Mint.com connaît un succès imoprtant outre Atlantique, où la start-up s'enorgueillit de recruter pas moins de 3 000 nouveaux adhérents pas jour. Gratuit et simple d'utilisation, Mint a vite ringardisé ses concurrents, parmi lesquels les logiciels payants comme Quicken, édité par Intuit ou Money, commercialisé par Microsoft. Ce dernier a d'ailleurs récemment annoncé qu'il arrêtait la commercialisation de son logiciel.

C'est d'ailleurs en soupçonnant Mint de publicité mensongère sur son rythme de recrutement de membres qu'Intuit s'est penché sur le succès de la start-up. Car de son côté l'éditeur de logiciels peine à développer son concurrent de Mint, Quicken Online, alors que les ventes de son produit original, Quicken, s'essoufflent. Intuit met donc la main à la fois sur un portefeuille d'abonnés conséquents ainsi qu'un service reconnu.

Cette opération intervient à peine un mois après que la start-up a bouclé son cinquième tour de table, d'un montant de 14 millions de dollars, auprès de DAG Ventures, The Founders Fund ainsi que des investisseurs déjà présents au capital de la start-up : Benchmark Capital, Shasta Ventures, First Round Capital et Sherpalo Ventures. L'opération valorisait la start-up à 140 millions de dollars. Depuis sa création, Mint a levé près de 32 millions de dollars.

SHA