Spotify a clôturé sa levée de fonds de 100 millions de dollars

Ce tour de table auprès du fonds américain Kleiner Perkins et de l'investisseur russe DST valorise le site de musique 1 milliard de dollars.

Spotify a bien levé 100 millions de dollars, selon le "New York Times". Un tour de table réalisé principalement auprès du fonds d'investissement américain Kleiner Perkins Caufield & Byers et du russe DST.

Kleiner Perkins prendrait près de 5 % du capital contre 50 millions de dollars, dans une opération valorisant donc près d'un milliard de dollars le site de musique en streaming suédois. La société de captal-risque américaine a mis en place l'année dernière un nouveau fonds de 250 millions de dollars destiné aux sociétés Web 2.0(Lire l'article : KPCB va investir 250 millions de dollars dans le web social, du 22/10/10). Il a participé au tour de table de Twitter en décembre, et a investi également dans Groupon et Zynga notamment.

DST, l'autre investisseur principal de cette levée de fonds de Spotify, se montre lui aussi très actif dans le domaine du Web 2.0. Il compte ainsi à son portefeuille Facebook et Groupon (Lire l'article : Qui est Youri Milner, l'investisseur russe de Facebook ?, du 29/05/09).

En 2010, Spotify avait déjà levé plus de 40 millions de dollars en deux tours de table, auprès des fonds Wellington Partners et Northzone Ventures, ainsi que du milliardaire de Hong Kong, Li Ka-Shing et de l'entrepreneur-investisseur Sean Parker.

La société devrait utiliser ces nouveaux moyens pour développer sa présence internationale, en particulier aux Etats-Unis. Le service de musique, qui revendique plus de 10 millions d'utilisateurs, est uniquement implanté en Europe, notamment en France où il a conclu un partenariat avec SFR. Son lancement aux Etats-Unis, annoncé depuis plus d'un an, a été plusieurs fois repoussé.

Etats-Unis / Web 2.0