La pénurie d'adresses IPv4 commence par l'Asie

L'Europe aurait encore un an avant l'épuisement de son stock d'IPv4 et le passage obligé à l'IPv6.

L'Asie-Pacifique est la première région du monde à être touchée par la raréfaction des adresses IPv4. Le registre Internet régional, qui redistribue ces adresses aux hébergeurs et opérateurs, a commencé en effet à les rationner. L'Icann, l'organisme mondial en charge des noms de domaines et des adresses IP, lui avait distribué en février les derniers stocks de ces adresses. La pénurie était alors attendue pour la fin de l'année en Asie.

En Europe, la situation ne serait pas aussi critique car le continent aurait encore un an avant l'épuisement des réserves. A l'échelle du monde, 7,8 % des adresses IPv4 serait encore disponibles, selon l'Afnic.

IPv6 / IPv4