Spotify paie-t-il suffisamment les artistes ?

Spotify commissions artistes Le service de musique à la demande est au cœur de la controverse : les artistes ne s'estiment pas correctement rémunérés et se plaignent de la plateforme de streaming.

La somme versée à Taylor Swift par Spotify semble être bien moins élevée que ce que la société à fait croire. Time Magazine a indiqué que, l'an passé, le streaming aurait rapporté 2 millions de dollars à sa maison de disques. Il s'agit des chiffres globaux donnés par Spotify au journal, mais le label de la chanteuse a déclaré que les revenus issus du streaming l'année dernière n'atteignaient pas, et de loin, les 500 000 dollars. A titre de comparaison, le nouvel album de Taylor Swift, 1989, a rapporté 12 millions de dollars au cours de sa première semaine de commercialisation.

Ce chiffre de deux millions est beaucoup moins élevé que les six millions mentionnés par Daniel Ek, directeur général de Spotify, comme revenus que toucheront les artistes qui gagneront le plus en 2015. Mais ce chiffre semble un peu tiré par les cheveux, dans la mesure où la maison de disque de Taylor Swift n'aurait touché que 2 millions de dollars grâce au streaming l'année dernière... Par ailleurs, ce chiffre ne correspond pas non plus à ce que la chanteuse a touché personnellement. Il s'agit uniquement de l'argent versé par Spotify à la maison de disque.

Spotify est aujourd'hui au cœur d'une polémique sur le montant des sommes qu'il verse aux artistes, en contrepartie de l'autorisation de diffuser leur musique. Ce débat a refait surface la semaine dernière, lorsque Taylor Swift a retiré toute sa discographie de Spotify, et refusé d'y ajouter son dernier album, 1989. Elle a affirmé que les chanteurs devaient protéger leur travail et que celui-ci devait être évalué à sa juste valeur. Une partie du problème venant aussi du fait que Spotify attribue une somme d'argent plus importante aux maisons de disques qu'aux artistes. D'ailleurs, le mois dernier, le chanteur Jimmy Buffett s'était plaint que les artistes qui proposaient leur musique sur Spotify étaient lésés, parce que la compagnie reversait aux maisons de disques 70% de son chiffre d'affaires

Jonathan Price, porte-parole de Spotify et responsable de la communication a défendu le chiffre de deux millions de dollars auprès du Time Magazine : "Le nombre de nos utilisateurs, qu'ils disposent d'un compte gratuit ou payant, a augmenté de plus de 50% l'année dernière, ce qui signifie que les commissions versées aux artistes augmente aussi. Taylor Swift vient juste de dévoiler un nouvel album, ce qui accroit sa popularité. Nous avons payé environ un demi-million de dollars à sa maison de disques au cours du mois qui a précédé le retrait de toute sa discographie – avant même d'avoir obtenu les droits pour 1989 - et le phénomène n'aurait fait que s'amplifier."

Mais Scott Borchetta, le patron du label de Taylor Swift, n'est pas convaincu que Spotify représente vraiment une aubaine pour l'industrie musicale. "Les faits démontrent que le secteur de la musique se portait bien mieux avant que Spotify ne débarque, a-t-il expliqué. N'oubliez pas que ce service ne profite qu'aux artistes qui rencontrent le plus de succès. Qu'en est-il de ceux qui luttent pour lancer leur carrière ? Ce que Spotify nous a payé l'année dernière n'équivaut même pas à la vente de 50 000 albums."

Environ 25% des 50 millions de membres actifs de Spotify paient environ 120 dollars par an pour s'offrir un compte premium.


Article de Pamela Engel, Traduction de Floriane Wittner, JDN

Voir l'article original : Here's How Much Taylor Swift Made In One Year From Streaming On Spotify

Autour du même sujet