L'Arcep autorise Bouygues Telecom à faire de la 4G sur ses fréquences 2G

Bouygues Telecom va pouvoir accélérer le déploiement de son réseau 4G en France en utilisant ses fréquences 2G.

Bouygues Telecom va pouvoir réallouer ses fréquence 2G pour faire de la 4G à partir d'octobre prochain. Cette bonne nouvelle pour l'opérateur, apportée par l'Autorité de régulation des télécoms, va lui permettre de transformer petit à petit son réseau 2G en réseau haut débit mobile en France. En échange, Bouygues versera à l'Etat une redevance de près de 60 millions d'euros par an pendant 20 ans, 6 fois plus que pour la 2G, et devra rendre certaines licences.

Si ce feu vert de l'Arcep permet à Bouygues Telecom de voir l'avenir avec plus d'optimisme après une année 2012 au cours de laquelle il a affiché une perte pour la première fois depuis 10 ans, il rend furieux ses concurrents. Orange et SFR avaient en effet investi près d'un milliard d'euros pour acquérir des licences 4G. Certes leurs fréquences seront de meilleures qualités. Mais le déploiement de leur réseau leur coûtera aussi bien plus cher. Surtout, ils n'auront pas la possibilité d'utiliser à leur tour leurs fréquences 2G pour faire de la 4G avant 2016.

Dans leur lobbying pour empêcher que l'Arcep ne prenne cette décision, les opérateurs avaient mis en avant le risque pour l'emploi. Free Mobile avait évoqué la destruction de 2500 postes, SFR disait craindre la destruction de 5000 emplois dans son écosystème. Chez Orange, on dénonce un "contournement" de la vente pour 3,6 milliards d'euros de licences à l'avantage d'un acteur.

Arcep / Bouygues Telecom