Un développement rapide

Autre avantage du safran, la possibilité de développer rapidement sa culture. Véronique Lazerat a ainsi démarré son exploitation en 2005 et a au fil des années étendu ses terres. En 2005, ses 18 000 fleurs lui ont permis d'obtenir 120 grammes de safran séché. En 2006, 560 grammes, puis 1,2 kilos en 2007 et 2 kilos en 2008. elle vise les 3 kilos en 2009, soit, au prix du safran non transformé, 90 000 euros.
©  Véronique Lazerat