2e : une image prix dégradée

mis à part leclerc, les hypermarchés souffrent d'une mauvaise image prix.
Mis à part Leclerc, les hypermarchés souffrent d'une mauvaise image prix. © Michael Nivelet - Fotolia.com

Jadis champions des petits prix, l'hypermarché ne bénéficie plus d'une image-prix positive. En janvier 2011, une étude de Familles rurales montrait ainsi qu'un panier de 35 marques nationales s'élevait à 172,15 euros dans les hypermarchés, contre 170,11 euros dans les supermarchés.

"Les hypermarchés n'ont pas bénéficié de la forte dynamique de marques de distributeurs (MDD), qui sont traditionnellement la carte des supermarchés", note Gaëlle Le Floch, directrice marketing de Kantar Worldpanel.

Pire : cette mauvaise image prix est parfois involontairement accentuée par les efforts de rénovation des magasins. "Un magasin plus beau mais moins cher, cela pose forcément un problème de crédibilité", résumait en janvier dernier Thibault Le Carpentier, le directeur associé du cabinet de conseil Osband.