Sesena : la ville fantome d'Espagne

la ville fantôme de seseña symbolise à elle seule la crise de l'immobilier : des
La ville fantôme de Seseña symbolise à elle seule la crise de l'immobilier : des dizaines de bâtiments inachevés dans le désert espagnol. © We can change the world

Statut : travaux arrêtés

Lieu : Espagne

 

Le rêve du promoteur espagnol mégalomane Francisco Hernando a tourné au cauchemar. Sa ville, avec la statue de ses parents sur la place centrale, est le symbole de la crise : une cité fantôme. En 2000, au plus fort du boom de l'immobilier en Espagne, l'homme décide de construire une ville nouvelle Seseña Nuevo a quelques mètres de l'actuelle Seseña, à 35 km au sud de Madrid. Des milliers de logements sont mis en chantier dont la résidence Francisco Hernando, 13 500 appartements, aux allures d'immeubles soviétiques. Mais courant 2008, la crise scelle son destin. Les 3500 logements finis ne se vendent pas et le promoteur ne peut plus financer le reste. Conçue pour accueillir 40 000 habitants, Seseña Nuevo n'en compte que 3000 au milieu de rues désertes et de grues à perte de vue.