Aux Etats-Unis, la reprise de l'immobilier sur de bons rails

Reprise de l'immobilier aux Etats-Unis Après avoir déclenché et subi la crise, le marché de la pierre outre-Atlantique montre des signes de reprise.

L'immobilier US n'est pas encore sorti d'affaires mais il semble en prendre le chemin. Plus de cinq ans après avoir été le déclencheur de la crise financière et économique mondiale, en faisant éclater la bulle des subprimes, il retrouve le sourire, ce qu'illustrent trois indicateurs en particulier.

Les prix remontent

prix
Source : Standard & Poor's. © JDN / Andrey Navrotskiy - Fotolia.com

Certes, ce n'est pas la première fois que les prix du mètre carré retrouvent une courbe ascendante depuis leur effondrement début 2008 : en 2010, ils avaient enchaîné 8 mois de hausse en rythme annuel, tout comme aujourd'hui (les prix grimpent depuis juin 2012). Sauf que l'augmentation est 1,5 fois plus forte actuellement : +3,9% en moyenne contre +2,6% en 2010. Mieux, le mois de janvier 2013 a signé la plus forte hausse du prix de l'immobilier sur un an (+8,1%) depuis juin 2006.

Les invendus atteignent un plus bas

stocks
Source : National Association of Realtors © JDN / philippe Devanne - Fotolia.com

On n'avait pas vu ça depuis la fin du 20e siècle et l'accélération de la hausse des prix : en janvier 2013, le nombre de logements (neufs et anciens) proposés à la vente a atteint le plancher de 1,77 million aux Etats-Unis. Un chiffre à comparer au pic de 4,04 millions en juillet 2007. Avec les années de crise, les promoteurs ont tout simplement arrêté de construire, dans l'attente de jours meilleurs.

En février, les ventes sont en hausse de 10,2% sur un an contre -19,2% pour les stocks

Une situation qui ne peut évidemment pas durer éternellement, d'autant plus intenable que le nombre de logements vendus est, lui, en hausse depuis 20 mois consécutifs. En février 2013, les ventes sont ainsi en augmentation de 10,2% sur un an alors que le stock de logements est en baisse de 19,2%.

Les permis de construire redécollent

permis de construire
Source : Census Bureau © JDN / elxeneize - Fotolia.com

Face à une demande retrouvée et à une pénurie qui se profile dans certaines zones (Phoenix, Sacramento), le nombre de permis de construire redécolle depuis deux ans, avec une nette accélération depuis la mi-2012 : +10,4% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, contre +4,9% au deuxième trimestre.

"Alors que les ventes sont en hausse, des difficultés ralentissent les nouvelles constructions et la création d'emplois"

Des chiffres qui devraient redonner le sourire aux promoteurs immobiliers... sauf que leur moral est en baisse depuis trois mois, après neuf mois de hausse. La faute notamment à des hausses de coûts des matériaux, à des difficultés pour obtenir des crédits, mais aussi à des tensions dans une chaîne d'approvisionnement pas encore habituée à ce nouveau rythme de construction après des années de récession du secteur. Conclusion, pour le président de la fédération nationale des constructeurs américains : "Alors que les ventes sont en hausse, ces difficultés ralentissent les nouvelles constructions et la création d'emplois".

 

Etats-Unis / Crise financière