Le marché de l'impression 3D va croître de 20% par an

Marché de l'impression 3D selon Xerfi De plus en plus de secteurs auront recours à la fabrication additive qui pèsera 8,5 milliards d'euros en 2020, contre 2,9 en 2014.

"Le dynamisme du marché de l'impression 3D se confirme en France et dans le monde", écrit dans une récente étude l'éditeur Xerfi, partenaire du JDN. Pas vraiment une surprise, direz-vous, mais le cabinet d'analyse révèle la répartition géographique et sectorielle de cette activité en pleine croissance ("2,9 Md€ au niveau mondial en 2014 contre moins de 1 Md€ en 2008").

rã©partition marchã© impression 3d
Graphiques tiré de l'étude Xerfi "L'impression 3D en France et dans le monde". © Xerfi

Désormais, selon les auteurs de l'étude et comme le montre le graphique ci-dessus, l'impression 3D "est utilisée couramment dans la fabrication de matériel médical (la majorité des prothèses auditives et dentaires sont produites par fabrication additive) mais également dans l'aéronautique, le spatial, l'automobile (prototypage et outillage principalement) ou encore la bijouterie-horlogerie".

72 500 imprimantes 3D personnelles ont été écoulées au niveau mondial en 2013

Au rayon état des lieux, on apprend également que les ventes d'imprimantes 3D personnelles "ont fortement augmenté : environ 72 500 exemplaires ont été écoulés au niveau mondial en 2013". Un chiffre qui commence à être considérable mais qui ne représente que 15% des ventes en valeur, "le prix moyen des modèles grand public [étant] plus de 40 fois inférieur à celui des imprimantes professionnelles".

Et les experts de Xerfi ne croient pas vraiment en une explosion du marché dans l'immédiat : "Les usages de l'impression 3D par le grand public s'avèrent encore trop limités pour que la technologie se démocratise auprès d'une large part de la population".

Un frein qui n'empêchera pas le marché de l'impression 3D dans son ensemble de prendre son envol. Bien au contraire : "la croissance du marché mondial (...) va se poursuivre à l'horizon 2020. Elle devrait s'établir aux alentours de 20% par an sur la période", pour atteindre 8,5 milliards d'euros en 2020.

marchã© mondial de l'impression 3d
Graphique tiré de l'étude Xerfi "L'impression 3D en France et dans le monde". © Xerfi

Les raisons d'un tel dynamisme ? Xerfi en voit trois :

 "la poursuite de la hausse du taux de pénétration de l'impression 3D dans l'industrie", favorisée par l'amélioration des matériaux et des procédés

 "l'arrivée de nouveaux acteurs" (Xerfi cite les fabricants tels qu'HP, les éditeurs de logiciels comme CAO Autodesk ou encore "le numéro un mondial des machines-outils DMG Mori")

 "la démocratisation de l'impression 3D auprès des particuliers"

 

Source

L'étude "L'impression 3D en France et dans le monde" est publiée par Xerfi, éditeur indépendant d'études économiques sectorielles.

Imprimante 3D