10 000 m3 d'eau utilisé par jour

Les pâtes à papier sont alors mélangées à de l'eau dans d'immenses citernes. Des lames métalliques en rotation permettent aux fibres de cellulose de se séparer les unes des autres. C'est le mélange et le dosage des différentes pâtes qui donnent les propriétés voulues par Clairefontaine au papier. Pour les besoins de cette opération, 10 000 m3 d'eau sont prélevés chaque jour dans la Meurthe.
©  Eric de Legge / Journal du Net