Prix du travail : le coût de la main d'oeuvre dans l'industrie, pays par pays

Prix du travail : coût de la main d'oeuvre Sélectionnez les dates et les Etats qui vous intéressent pour comparer l'évolution du coût du travail, en dollars.

La donnée en surprendra plus d'un : le coût de la main d'œuvre dans l'industrie manufacturière en France est inférieur de 12% à celui de l'Allemagne, selon le département du Travail américain, qui a comparé le prix du travail horaire pour 34 pays dans le monde sur la période 1996-2011. Un coût de la main d'œuvre qui comprend le salaire brut et les cotisations santé et retraite

En 2011, le pays à la main d'œuvre la plus chère est donc la Norvège, avec l'heure de travail chiffrée à 64,15 dollars, contre 2,01 dollars pour les Philippines, nation la moins onéreuse de ce classement.

Si l'on se penche sur le cas de la France, plusieurs enseignements peuvent être tirés. L'évolution brute d'abord : entre 1996 et 2011, le coût du travail horaire dans l'industrie française exprimé en dollars a augmenté de 51%.

Un chiffre qui peut impressionner mais qui est largement inférieur à la moyenne des pays retenus (+85%). Une moyenne tirée vers le haut par des nations à bas coûts comme la Hongrie (+194%) ou le Mexique (+113%) mais aussi par des économies développées : Australie (+141%), Irlande (+136%) notamment.

Mieux vaut donc comparer l'Hexagone avec des pays qui lui ressemblent. L'Allemagne, on l'a vu, est en 2011 12% plus chère mais ce surcoût s'est considérablement réduit depuis 1996 : cette année-là, le prix du travail dans l'industrie était 19% plus élevé outre-Rhin qu'en France.

L'écart s'est également réduit avec le voisin du Sud, l'Espagne, mais cette-fois c'est à l'avantage de la compétitivité française. Alors que l'heure de travail dans l'Hexagone était 80% plus chère que dans la péninsule ibérique en 1996, elle est aujourd'hui "seulement" 48% plus onéreuse.

Salaire net