Partager cet article

RSS
description brève de l'image
 
Photo © Valérie Bergerat
 
Un paradis fiscal dans la République ? Les heureux résidents de Polynésie ne connaissent ni impôt sur le revenu, ni droits de succession, ni ISF. Certes, depuis 1998, la TVA est appliquée, mais elle atteint au maximum 16 %. Quant à l'impôt sur les sociétés, il varie de 35 à 45 % des bénéfices, mais les chefs d'entreprises peuvent choisir de rester en nom propre. Dans ce cas, ils sont soumis à l'impôt sur les transactions qui s'élève à 5 % du chiffre d'affaires. Ces avantages non négligeables doivent cependant être mis en balance avec un coût de la vie très élevé.
Untitled Document
description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image
Ile Maurice Luxembourg Polynésie française Monaco Antilles néerlandaises Andorre Vanuatu
JDN Economie Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT