Dans les ports francs suisses, ils entreposent leurs œuvres d'art

leur ancien statut pouvait donner lieu à divers trafics.
Leur ancien statut pouvait donner lieu à divers trafics. © Ports Francs de Genève

A priori, les 140 000 m² d'entrepôts des Ports Francs de Genève n'ont rien d'exceptionnel. Et pourtant, à l'intérieur de ces hangars grisâtres se trouvent plusieurs chambres fortes. C'est ici que les millionnaires et les collectionneurs entreposent des milliers d'œuvres d'arts. Car la particularité des ports francs, c'est de bénéficier d'une exonération temporaire des droits de douanes et de la TVA. Pratique pour défiscaliser encore plus, tout en investissant.

Mais l'engouement des grandes fortunes pour les ports francs helvètes pourrait s'essouffler. Depuis 2009, ils ont perdu leur statut extraterritorial, autrement dit c'était un territoire douanier étranger à la Suisse. Une situation qui pouvait faciliter certains trafics.