L'inflation perçue menace la consommation

l'inflation des produits achetés fréquemment est forte, quand les produits à
L'inflation des produits achetés fréquemment est forte, quand les produits à faible fréquence d'achat connaissent une baisse des prix. © JDN

Pour comprendre le décalage entre l'évolution du pouvoir d'achat des Français, tel qu'il est calculé par l'Insee, et la perception qu'en ont les ménages, Alberto Balboni, économiste chez Xerfi, a distingué trois catégories de produits en fonction de leur fréquence d'achat.

Résultat : le prix des produits à haute fréquence d'achat (alimentation, loyers, utilisation de véhicules...) ont explosé depuis juillet 2009, avec un rythme qui rappelle l'envolée de la seconde partie de 2007. Le prix des produits achetés plus rarement (électroménager, téléviseurs...), eux, restent en baisse sur la période. Mais comme ce sont les courses régulières qui forgent le sentiment d'inflation, la consommation future peut être menacée.