Les plus grosses pertes de 2008 4e : Citigroup, 27,7 milliards de dollars de pertes

le siège de citigroup, à new york.
Le siège de Citigroup, à New York. © vivalapenler - Fotolia.com

L'un des établissements bancaires les plus puissants des Etats-Unis, à une époque le plus important au monde, s'est retrouvé ébranlé par la crise financière. Mais son importance est telle que les pouvoirs publics ont dû voler à son secours. Le Trésor a injecté de l'argent dans Citi par deux fois et, désormais, l'Etat fédéral est le premier actionnaire avec plus d'un tiers du capital.

Pour répondre aux difficultés, le groupe bancaire, issu de la fusion entre Citicorp et Travelers Group en 1998, a lancé une vaste réorganisation. Un holding chapeaute désormais deux filiales, l'une reprenant les actifs dont le groupe souhaite se débarrasser.

Etats-Unis / Crise financière