La librairie parascolaire Gibert Jeune prospère quand les écoles ferment

les cahiers de vacances pour adultes connaissent un garnd succès.
Les cahiers de vacances pour adultes connaissent un garnd succès. © Hachette Livres

Ce n'est pas parce que l'école est finie que les devoirs le sont aussi. Pendant l'été, les cahiers de vacances font le bonheur des éditeurs, mais aussi des libraires.

La librairie parisienne Gibert Jeune spécialisée dans le parascolaire réalise ainsi 80% de son activité entre juillet et septembre."Au niveau des cahiers de vacances, nous avons deux pics : avant le départ des juilletistes et avant celui des aoûtiens, explique Luc Deverge, le directeur. "Après on remballe tout." Mais les ventes ne s'arrêtent pas à la mi-août puisqu'au moment de la rentrée se bouscule les élèves en quête de manuels parascolaires.

Pour faire face à cet afflux de demande, les 25 salariés permanents de la librairie sont épaulés par des saisonniers, principalement, des étudiants. A la rentrée, ils sont une centaine à travailler dans le magasin.