Michel-Edouard Leclerc parle beaucoup de lui et peu de Leclerc

michel-edouard leclerc tient un véritable discours de proximité.
Michel-Edouard Leclerc tient un véritable discours de proximité. © E-Leclerc

Michel-Edouard Leclerc n'arrête pas de parler de lui, révélant ainsi une forte implication personnelle. Du coup la proportion d'emploi du "nous et du "on" dans ses propos font jeu égal. Cette utilisation du "on", très générique, est assimilé à un discours de vérité générale, un rôle qui n'est pas pour lui déplaire et qu'il a bien rôdé. D'ailleurs cet usage unique des sujets transforme son discours en un véritable langage de proximité, clair et transparent.

Alors pour le renforcer, il n'hésite pas à utiliser des contractions dans ses phrases et même à supprimer les négations, employer des "on" à toutes les sauces et abuser des expressions familières. Les métaphores guerrières et sportives sont légions et il n'utilise jamais de vocabulaire spécialisé. Il interpelle à l'envie journalistes et auditeurs, convoque les experts et s'appuie sur leurs conclusions. Le tout est savamment rythmé puisqu'il ponctue sans cesse ses phrases de points d'exclamation, d'interrogation. Mais au milieu de ce flot de paroles, le prolixe Michel-Edouard Leclerc cite très peu le nom de son enseigne.