Le Parti socialiste maximise ses recettes grâce à ses adhérents

françois hollande, le soir du second tour de l'élection présidentielle.
François Hollande, le soir du second tour de l'élection présidentielle. © Cécile Debise / Journal du Net

Le premier parti d'opposition, qui tient une majorité des collectivités locales en France, se distingue par la contribution importante de ses adhérents à son financement. En 2006, le parti franchissait pour la première fois de son histoire les 200 000 adhérents, quelques semaines avant la désignation du candidat à la présidentielle. Cet engouement a permis aux socialistes d'empocher 11,1 millions d'euros.  Mais l'essentiel des ressources est assuré par le financement public (18,7 millions) et par les contributions des élus (12,1 millions). En 2008, le PS touchera 22,7 millions d'euros de la part de l'Etat à la faveur de ses bons résultats aux législatives.