Les financements publics en 2006

Les plus importantes aides publiques en 2006
PartisMontant de l'aide
Source : CNCCFP
Union pour un mouvement populaire (UMP)32,17 millions €
Parti socialiste (PS)18,73 millions €
Union pour la démocratie française (UDF)4,65 millions €
Front national (FN)4,58 millions €
Parti communiste français (PCF)3,78 millions €

Plus un parti a d'élus, plus il gagne de l'argent. Ce raisonnement inscrit dans la loi est valable non seulement au moment du scrutin (les plus juteux sont les législatifs et sénatoriaux, une voie valant 1,63 euro), mais aussi pendant toutes la durée des mandats de l'élu apparenté, (un parlementaire rapporte un peu plus de 44 000 euros par an à son parti). C'est donc un classement sans surpris : la majorité du scrutin de 2002 se place en tête et dispose d'un véritable atout financier sur les autres formations comme le PS et l'UDF.