Le golf de Morfontaine n'a que des actionnaires

etre membre du golf de morfontaine, c'est aussi en être actionnaire.
Etre membre du golf de Morfontaine, c'est aussi en être actionnaire. © Alexis Orloff

Pour devenir membre du très privé golf de Morfontaine, il faut montrer patte blanche. Réputé comme un des meilleurs parcours de golf notamment grâce à son sol sablonneux, il pratique le numerus clausus et la cooptation. Et entre le droit d'entrée et l'obligation d'être actionnaire, n'est pas membre de ce golf qui veut, bien que l'ambiance y soit volontiers familiale. On y croise la crème du capitalisme français. A commencer par l'influent Claude Bébéar, l'ancien patron d'Axa, mais aussi Antoine Bernheim, le président de Generali. Se côtoient également sur les deux parcours dessinés au milieu d'une forêt de pins et de bruyère, Edouard de Rothschild, le propriétaire de Libération, Christophe Blanchard-Dignac, le PDG de la Française des Jeux, et Gérard de Bartillat, le président de la banque Oddo.