Après ses premiers déficits, le patron de Postbank renonce à son salaire

wolfgang klein, pdg de postbank.
Wolfgang Klein, PDG de Postbank. © Postbank

En Allemagne aussi, les salaires des dirigeants alimentent les débats à l'heure où l'opinion découvre les bonus attribués à des patrons de sociétés en difficulté. Ceux-là ont pris la mesure du problème et 24 patrons des 30 entreprises cotées à l'indice DAX ont baissé leur salaire. Le patron de Postbank, la première banque de détail allemande, est allé plus loin. Il s'est dit prêt à travailler pour un euro en 2009 après l'annonce des premières pertes de l'histoire de la banque. Une décision destinée selon lui à "montrer clairement que dans cette situation, seul l'intérêt de la banque compte et pas [son] intérêt personnel".