Le patron de Chèque Déjeuner gagne sept fois le plus bas salaire

jacques landriot, pdg du groupe chèque déjeuner.
Jacques Landriot, PDG du groupe Chèque Déjeuner. © Groupe Chèque Déjeuner

Groupe coopératif oblige, les écarts de salaire entre patrons et employés chez Chèque Déjeuner obéissent à une règle tacite au sein de l'entreprise. "Les écarts vont de 1 à 7", précise la direction. Ainsi, le salaire de Jacques Landriot, PDG depuis 1992 de l'émetteur de titres-restaurants est loin d'être astronomique. Il se contente de 10 500 € par mois quand certains de ses confrères espéreraient au moins trois ou quatre fois plus. A lui de gérer l'émission de 3,4 milliards d'euros d'émission et de rendre des comptes à ses salariés-actionnaires. Au sein de Chèque Déjeuner (qui édite les tickets restaurant), ils sont 350, dont Jacques Landriot, à valider les comptes et à élire leur patron.